Le dubstep

du gros son et du bon son ? c'est tout ce qui est necessaire ici

Modérateur: Beck team

Le dubstep

Messagede Aisop » 20 Sep 2009 20:57

Bon voila, en revenant de st jean de luz j'ai decouvert par hasard un style de musique appelé "Dubstep".. je regardais des videos de beatbox et en videos similaires y'avait une track avec ca dedans.. le nom m'inspire (ben.. ya dub dedans donc ca attire ma curiosite) et la je pete mon cable.
La video c'etait un remix de Lil wayne - A milli (le beat de base est deja bien kiffant) :



Si vous etes comme moi, vous venez juste de buguer sur la basse (cest pas la peine d'ecouter si vous avez des enceintes stereo de merde ou des ecouteurs ipod :D)

Alors le dubstep c'est quoi dans tout ca ? et ben j'ai naviguer de video en video.. de nombreux remix de Prodigy, Soulja Boy, Dr dre etc.. et le gros point commun dans tout ca c'est : Une basse de malade mentale (la plupart du temps elle fait wopwopwop wawawa) avec une rythmique de ouf, et un beat SUPER lent et lourd.

Donc voila ce qu'en dit Wikipedia :

Le dubstep est un genre musical originaire en grande partie du sud de Londres. Il représente une des mutations du Speed Garage (également connu sous le nom de UK Garage, à ne pas confondre avec le Garage) et du 2-Step. Les pionniers produiront, vers 1999-2000, les pièces inspiratrices du genre ; il s’agit de El-B (moitié de Groove Chroniques et du label Ghost), de Zed Bias (alias Phuturistix, Maddslinky…) et de Steve Gurley. Comme le grime, autre mutation du garage, le dubstep s’est développé sur la base d’atmosphères urbaines et futuristes et de rythmes à un tempo proche de 140 bpm; il s’en distingue cependant par une approche moins frénétique, plus introspective et résolument guidée par l'énergie physique des basses fréquences. Hormis les influences directes du 2-step, on y retrouve des éléments issus de la jungle, du dub, de la techno, de l’electronica, du hip hop. La musique lente et lourde de Scorn, projet du musicien multi-instrumentiste Mick Harris est assimilable à une forme de proto-dubstep depuis le début des années 90.

Le terme "dubstep" a été inventé par Ammunition Promotions. Il fut employé publiquement la première fois en 2002 sur une couverture du magazine XLR8R où figurait les Horsepower Productions. Sa pleine acceptation est venue avec le CD Dubstep Allstars vol. 1 mixé par DJ Hatcha pour le label Tempa. Les acteurs principaux du dubstep naissant ont été le magasin (désormais fermé) Big Apple à Croydon et Big Apple Records qui ont encouragé le développement du son. Les producteurs et DJs déterminants des environs de Croydon sont El-B et Jay Da Flex du label Ghost, Hatcha, Menta/Artwork, Skream et Benga de Big Apple Records, et Horsepower Productions. Zed Bias a également beaucoup contribué au son naissant. Steve Gurley (ex Foul Play) a également expérimenté avec le dark 2step. Les Horsepower ont sorti des disques sur le label Tempa, qui est, avec Big Apple, un des premiers labels distinctement dubstep. Tempa est dirigé par Ammunition Promotions, l’autre acteur déterminant dans les premiers développements du dubstep. Depuis 2001, Ammunition a été responsable de toute une série de labels comme Tempa, Soulja, Road, Vehicle, Shelflife, Texture Recordings, Stealth People, Bingo et d’autres – cependant aujourd’hui seuls Soulja, Bingo, Road et Tempa restent actifs.

Durant l’année 2003, sur Rinse FM et à travers ses sets à FWD>>, Hatcha a commencé à tracer une nouvelle direction pour le dubstep, ce qui a finalement permis d’établir la scène grâce à un son distinct et nouveau. Jouant des sets de dubplates basés exclusivement sur les morceaux d’un petit cercle de jeunes producteurs du sud de Londres – d’abord Benga et Skream, puis Digital Mystikz et Loefah – il a véritablement défini une nouvelle approche du dustep, sombre, hachée et minimale. L’apport de Digital Mystikz aux sets de Hatcha a offert une palette plus large et plus variée de sons et d’influences, principalement reggae et dub, mais également d’étranges mélodies spirituelles. Le collectif DMZ, composé de Digital Mystikz (Mala et Coki) et Loefah, a rapidement forgé sa propre identité, amplifiant la culture du sound-system et de la dubplate, ainsi que les basses massives héritées de la jungle – tout ceci contribuant à apporter un nouveau souffle sur la scène. Après quelques signatures sur Big Apple, les producteurs de ce collectif ont créé leur propre label intitulé DMZ, qui a sorti onze maxis à ce jour. Ils ont également lancé leur soirée bimestrielle DMZ, tenue à Brixton, un quartier de Londres saturé d’histoire reggae. Présentant le meilleur du nouveau talent dubstep (tel que Skream, N-Type, Benga, Kode9, D1, Random Trio, Chef, Joe Nice, Youngsta, Distinction, Vex’d et Blackdown) et soutenue par un massif sound-system, cette soirée est actuellement l’événement dubstep de référence dans le monde entier. Actuellement, seule la soirée Subloaded organisée par DJ Pinch et Context, à Bristol, et Exodus à Leeds peuvent rivaliser avec le sound-system de DMZ.

Un autre tournant essentiel pour la scène furent les deux compilations au titre équivoque, Grime, réalisées par Rephlex, le label de Richard D. James (avec l’aide d’Ammunition), en 2004. Présentant Plasticman (Plastician), Mark One (MRK1) et Slaughter Mob sur le premier volume, et Kode9, Loefah et Digital Mystikz sur le second, elles ont introduit ce son auprès des amateurs d'electronica et d'un public beaucoup plus large. 2006 a été témoin d’un intérêt croissant pour le dubstep. S’appuyant sur le succès de l’hymne de 2005 composé par Skream, le grimey Midnight Request Line, ainsi que sur l’effervescence autour de la soirée DMZ et grâce au soutien des forums et des blogueurs, la scène a littéralement explosé après l’émission “Dubstep Warz” sur BBC Radio 1 où Mary Anne Hobbs a accueilli la crème de la crème des producteurs au cours d’un unique et mémorable show. Son effet quasi immédiat a été de créer un nouveau public innombrable, au Royaume-Uni et dans le monde entier, après des années de travail acharné dans l’underground. Dubstep Warz a connu un tel succès que certains des morceaux ont figuré sur une compilation de Planet Mu en octobre 2006. L'album éponyme de Burial, sorti en mai 2006 sur Hyperdub, a également joué un rôle prépondérant dans le rayonnement du dubstep, aidé par l'accueil quasi unanime de la presse musicale.

De plus en plus d’artistes et de DJ techno incorporent des éléments dubstep dans leurs sets et leurs productions. Le morceau Blood On My Hands de Shackleton a été remixé par le producteur de techno minimale Ricardo Villalobos (qui inclut aussi des morceaux dubstep dans ses sets). Metric de Ellen Allien et Apparat (issu de l’album Orchestra of Bubbles) et le remix par Roman Flügel du Hammer of Thor de Riton sont d’autres exemples de techno intégrant des éléments empruntés au dubstep. L'influent magasin de disques berlinois Hard Wax (fondé par Basic Channel) a commencé à supporter Skull Disco, le label de Shackleton, pour ensuite élargir son catalogue à d’autres sorties dubstep. Bien-sûr la techno influence aussi le dubstep ; Skream a confié lors d’un entretient qu’il pensait que les scènes dubstep et techno minimale étaient en train de se rejoindre. Le journaliste musical Martin Clark a également constaté que l'influence de Basic Channel (qui est implicite depuis longtemps dans le dubstep) s’est manifesté récemment sous forme d’échanges d’idées beaucoup plus directs.


Bon j'ai zapper quelques parties notamment sur les soirees specialises a Londres et le developpement en France, si vous voulez tout lire :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dubstep

J'aimerai maintenant vous presentez deux trois artistes qui me tiennent a coeur dans ce courant musical :

Burial

Alors Burial en quelques mots : Un artiste plutot a part dans le dubstep, puisque les rythmes sont assez originaux par rapport a ce qui se fait en general dans le dubstep, et l'ambiance des morceaux est assez special aussi : on a des voix a la Craig David pitché et des sons HYPER immersif, le genre de truc que si tu lecoutes en marchant la nuit dehors a fond dans les oreilles, ben ta limpression d'etre dans un monde parallele..

Burial c'est qui ? Et bien pendant longtemps on ne savait pas, c'etait un mec anonyme.. Beaucoup on cru que c'etait Aphex Twin ou encore Thom Yorke (Thom Yorke la dailleurs pas mal booster que ce soit a la radio ou il faisait l'apogee de Burial ou encore sur son blog), mais en fait c'est juste un mec inconnu qui vit a Londres :) Il a ete pas mal recompensé en award et encensé par la critique. Et c'est un magicien de la musique, jugez par vous meme :

Burial - Archangel


La track de Burial la plus overkiffée a travers le monde, moi perso je vois tout de suite pourquoi ^^

Burial - Wayfaring Stranger by Jamie Woon (Burial remix)




Un remix genial, tout simplement, j'adore la voix et l'ambiance est geniale (comme dans toutes les tracks de Burial).

Numbernin6

Numbernin6, je l'ai decouvert avec un remix de Breathe de Prodigy, remix qui est dailleurs jouer par Prodigy en guise d'intro de Omen dans bcp de live (dapres ce que jai vu sur youtube). La on a droit a du Dubstep plus violent :



C'est pas ouf ca ? :D Mais c'est plus ou moins representatif de ce que fait Numbernin6.. Enfin du peu qu'on peut entendre de ses tracks (dur dur a trouver, y'a pas grand chose..). Il fait generalement des tracks plutot "posés", voyez plutot :



Si ca vous interesse aller sur son myspace pour chopper un mix de une heure, gratuit (en lien dans la colonne de gauche)
http://www.myspace.com/numbernin6

Datsik
Datsik c'est du tres gros Dubstep, bien violent, et ca j'adore.. oui j'adore !



Wowo c'ey de la folie mes amis.

Apres y'a des artistes plus connu comme Benga



La premiere fois que j'ai ecouté cette track j'me suis dit "euh, cest quoi ce truc tout vide ?", la deuxieme fois j'l'ai entendu contre mon grés dans un mix (je parlerai des mix apres dailleurs) et j'ai fais "Ouh putain mais c'est genial cette track !". Je sais pas trop pourquoi mais je la surkiff Oo.

Mala



Yop la une bonne ambiance mystique sur c'te track aussi :) Mala est un des "fondateurs" du dubstep pour ceux qui ont lu l'article Oui qui pede.

Snoop Dogg

Ahah vous croyez a une blague ? ben non, Snoop Dogg a bien fait une track Dubstep ahah, et elle defonce plutot pas mal je trouve :)



Bon assez parlez d'artistes, si ca vous interesse cherchez vous meme sur youtube (et ouai, c'est aussi un travail de recherche le dubstep vu que c'est tres recent -_-)

Les mix sont hyper presents dans ce mouvement, que ce soit en soirees (ouai bon faut decaler a Londres pour ca.. ce que je compte bien faire cette annee :p) mais aussi en radio pirate. Pour ecouter ca sans prise de tete :

http://dubstep.fm (La radio pirate la plus connu, du son 24h/24h en alternance live/archives)
www.getdarker.com (Du live video bien sympa)

Y'a d'autres radio mais j'ai pas chercher plus loin que ces deux la, apparement Rinse.fm a bonne reput aussi.

Bon voila c'est a peu pres tout je crois, je pense que la plupart d'entre vous ne connaissais pas ce mouvement.. mais dans quelques annees je pense qu'il sera aussi connu que le Drum'n'bass (vu l'evolution c'est bien parti pour..).
FOKYU
Avatar de l’utilisateur
Aisop
Bouffon Du Roi
 
Messages: 1343
Inscription: 15 Déc 2006 20:08

Re: Le dubstep

Messagede Staph Beck » 01 Oct 2009 21:10

Maeva du fofo nous fait partager cette video sur fessebouc, je ne peux que vous la faire decouvrir...

Tonight's the night. And it's going to happen again, and again. It has to happen. Nice night.
Avatar de l’utilisateur
Staph Beck
Guitar Lover
 
Messages: 6630
Inscription: 11 Fév 2007 20:48
Localisation: Kickapoo

Re: Le dubstep

Messagede Aisop » 02 Oct 2009 16:52

Autist spotted
FOKYU
Avatar de l’utilisateur
Aisop
Bouffon Du Roi
 
Messages: 1343
Inscription: 15 Déc 2006 20:08

Re: Le dubstep

Messagede Staph Beck » 15 Sep 2011 22:17

juste pour dire que j'ecoutais un peu plus souvent du dubstep (notamment via des remix typé dubstep) et que j'aime de plus en plus :) (surtout danser comme un robot dessus en fait ^^=)
Tonight's the night. And it's going to happen again, and again. It has to happen. Nice night.
Avatar de l’utilisateur
Staph Beck
Guitar Lover
 
Messages: 6630
Inscription: 11 Fév 2007 20:48
Localisation: Kickapoo

Re: Le dubstep

Messagede marcobeck » 30 Nov 2011 13:29

le dubstep ca défonce.
en UK et en allemagne tout le monde est a fond.
lavantage c'est que lon peut danser plusieurs heures dessus en se fatiguant moins que sur de la Drum n bass.
beaucoup de bon djs dubstep en allemagne
marcobeck
musicien mediocre
 
Messages: 5
Inscription: 30 Nov 2011 13:21

Re: Le dubstep

Messagede Crypto » 30 Nov 2011 15:58

En parlant de Dubstep, le site Goûte Mes Disques a relayé les propos de Jonathan Davis (qui sont vraiment hilarants) concernant son avis sur le genre. Je préviens, il est vraiment tombé bien bas (pour les mauvaises langues, c'était encore possible apparemment).

A lire Ici
Crypto
Douce Fleur Bleue du Printemps
 
Messages: 4313
Inscription: 15 Juil 2006 02:02

Re: Le dubstep

Messagede Staph Beck » 27 Avr 2013 09:51

Going Quantum podcast : 30 à 60 min de mix dubstep, drum and bass, parfois chill dubstep (lol)

a découvrir

Going Quantum Podcast
Tonight's the night. And it's going to happen again, and again. It has to happen. Nice night.
Avatar de l’utilisateur
Staph Beck
Guitar Lover
 
Messages: 6630
Inscription: 11 Fév 2007 20:48
Localisation: Kickapoo

Re: Le dubstep

Messagede Eurosky » 23 Mai 2013 00:04

Considère t-on Lindey Stirling comme une forme de Dubstep ?



(Pour info elle passe à Lyon dans 2 semaines)
La musique est l'ouverture de l'esprit vers un monde meilleur


How is your life today ?

.. je veux être un Drum lover ^^

http://www.dogmazic.net/Eurosky
Avatar de l’utilisateur
Eurosky
Flooder SM
 
Messages: 1674
Inscription: 30 Aoû 2007 14:55
Localisation: à ma maison .... et je vous emmerde !


Retourner vers I've got a feeliiiiiing

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron