Led Zeppelin

du gros son et du bon son ? c'est tout ce qui est necessaire ici

Modérateur: Beck team

Led Zeppelin

Messagede B.E.C.K. » 28 Juin 2009 17:07

Oui Leck a déjà commencé un topic sur le dirigeable d'acier mais il était axé principalement sur sa futur et possible reformation pour un concert (qui a eu lieu à Londres le 10 décembre 2007).
Le topic de Leck:
viewtopic.php?f=6&t=988

Et voici mon mien où l'on pourra discuter et échanger à propos d'une pierre angulaire en matière de rock et de hard rock.
Mais tout d'abord un peu d'histoire:
A la suite de la séparation des Yardbirds (célèbre groupe de rock anglais ayant d'abord accueilli messires Clapton puis Beck et Page), Jimmy Page se retrouve seul avec des obligations à remplir (quelques dates en Scandinavie) et doit alors former The New Yardbirds avec un bassiste qu'il avait déjà rencontré en sessions John Paul Jones, un chanteur à la voix plutôt peu commune en la personne de Robert Plant ainsi que d'un ami à lui John Bonham, batteur fou de son état. Une fois la tournée terminée, le groupe change de nom et la légende veut que Keith Moon ait dit du groupe qu'il coulerai comme un dirigeable de plomb (Lead Zeppelin -> Led Zeppelin). Le groupe signe chez Atlantic Records et sort son premier disque éponyme sonnant principalement blues (retenons de celui-ci Babe I'm Gonna Leave You, Dazed & Confused et Communication Breakdown). Leur second opus sort la même (en 69) sous le nom de Led Zeppelin II et offre beaucoup plus agressive du blues du précédent donnant lieu à un hard rock aux riffs ravageurs (retenons pour celui-ci les "tubes" Whole Lotta Love, The lemon Song, Heartbreaker). Le troisième opus -dans le mille- intitulé à juste titre Led Zeppelin III offre une nouvelle facette beaucoup plus calme et accoustique du quatuor anglais (Tangerine ou Gallows Pole) mais aussi des titres plus "rentre-dedans" comme le célèbre Immigrant Song et le terriblement sensuel Since I've Been Loving You. C'est en 1971 que vient la consécration du dirigeable, après les trois réussites de leurs premiers albums, le groupe atteint sa pleine maturité et met fin aux polémiques sur son identité et son talent. Quatrième album sans nom, sans indication sur le nom du groupe et sans tracklist. Trône seulement 4 symbôles dont un qui fit couler beaucoup d'encre (le célèbre Zoso) et une des meilleures chansons jamais écrites comportant LE solo mythique (élu meilleur solo de guitare de tous les temps par Guitar World). Une nouvelle polémique nait sur l'intérêt que porte alors Jimmy Page pour les sciences occultes ainsi que l'ambiance "malsaine" de Stairway To Heaven, l'album se classe dans les têtes de vente dans la plupart des pays. Nous pourrions également parlait de la pochette mais nous survolons ici le tout et retenons de cet album Black Dog, Stariway To Heavean et Going To California sans ommettre les autres titres d'une excellente qualité. C'est en 73 que les quatres anglais remettent le couvert avec Houses Of The Holy moins hétérogène que les précédents volets mais qui connait un succès tout aussi équivalent (The Song Remains The Same, Over The Hilss And Far Away et D'yer Mak'er) puis deuxième pierre angulaire de la carrière du groupe en 75 l'excellent double album Physical Graffiti contenant les titres Kashmir, In My Time Of Dying ou Trampled Under Foot fût véritablement acclamé à l'unison par la critique. Le groupe connait quelques difficultés notamment Robert Plant qui doit se faire opérer à la suite d'un accident et l'addiction de Jimmy Page à la cocaïne, ils enregistrent néanmoins en 76, l'album Presence, assez particulier par son ambiance très sombre et sa guitare étouffée (Achilles Last Stand, Nobody's Fault But Mine et Tea For One). Deuxième grosse difficulté, Robert Plant perd alors son fils Karac en 77 puis décide de faire une pause. En 78, le groupe repart en studio et enregistre ce qui sera son dernier album à quatre In Throught The Out Door où l'on découvre un Zeppelin atténué par le sort qui s'acharne (All My Love dédié à Karac, Hot Dog ou In The Evening). Puis surgit le drame, fin 80, après une soirée un peu trop arrosée, Jason Bonham meurt étouffé dans son vomis. Led Zeppelin se dissout.
En 82 sort Coda un album d'inédits de Led Zeppelin provenant des sessions d'enregistrements des précédents opus. Suivra quelques lives et moult best-of et dvds et des reformations occasionnelles.


Led Zeppelin, pour moi, c'est un peu la crème en hard rock, de multiples facettes (blues, hard rock, expérimental, folk) qui a beaucoup innové pour le rock. C'est la réunion de 4 musiciens exceptionnels qui s'étaient bien trouvés et il suffit de regarder un live pour voir cette alchimie.

Les membres et les pochettes d'album:
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
B.E.C.K.
membre d'un groupe underground
 
Messages: 244
Inscription: 03 Juin 2006 17:24
Localisation: Lille/Nord

Retourner vers I've got a feeliiiiiing

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron