Damien Saez

du gros son et du bon son ? c'est tout ce qui est necessaire ici

Modérateur: Beck team

Re: Damien Saez

Messagede Koma » 02 Mar 2009 18:48

Staph Beck a écrit:
Les rebelles aux victoires de la musiques y en a toujours eu et en ca je trouve pas Saez tres original, c'etait peut etre le seul hier soir mais y en a toujours eu dans les editions precedentes (que j'ai regardé). Je crois que les victoires ont atteint le summum de la mediocrité l'annee derniere avec leur 1min de remerciement (on entendait un gong à la fin pour dire c'est bon casse toi). Je pense qu'ils ont instauré ca pour eviter les debordements.
Je me rappelle de Jaoui venu interpreté son titre qui se fait a moitié agressé par un illuminé d'une "secte"


Nan mais à la limite, les Victoires de la Musique, c'est de la merde en boite tout court, pas besoin de jauger une échelle de cette émission de beaufs.

Mais Saez je serai limite à lui pardonner son passage un peu facile car de toute façon on le voit tellement pas à la télé qu'un set live de lui c'est juste cool.
Attendez mais c'est vrai qu'il fait trois fois rien, mais il à les couilles de le faire le Saez. Même Cali, par exemple, qui est pas un enculé et que je respecte plutôt, fait rien de spécial à Taratata.
L'opposition - je parle pas de ses rigolos du PS, mais de la vraie opposition, genre les gars d'Education Sans Frontières, les gars qui essaient de ramener un peu de justice et d'égalité dans ce pays - est invisible médiatiquement aujourd'hui - ok, à part dans Politis. La télé publique devient ouvertement TV Sarko. Si une partie du peuple gronde, dehors dans sa niche, à l'Elysée Sarko dors toujours sur ses deux oreilles.
Et là, dans une des cérémonies les plus connes, convenues, de la télé française, qui célébre le disque de masse, bein Saez il fait quoi?
Il récite un poéme qui dit que soit les jeunes fument/boivent/font les cons parce qu'ils sont mals, soit s'abrutissent en boîte de nuit. C'est quelque chose de noir, de déprimant, de limite tabou, mais c'est plutôt vrai. On dirait qu'il est venu enquêter dans mon lycée!
Il chante une chanson "de sale gamin", exprés, et comme dit Koma, c'est cool. On entends même plus de chanson de sale gamin aujourd'hui, vous avez remarqué? Les chansons de jeunes aujourd'hui c'est genre "Wah on va faire la fête", "cool tous au concert", et bien sûr "révolution, mes parents sont pas là on va pouvoir fumer de la ganja chez moi".

Comme d'hab avec Saez, j'ai trouvé ça déprimant et j'ai eu pitié de lui. Il est vraiment parti dans un sacré trip, on voit qu'il se sent vraiment mal par rapport à l'état du monde.
Cosign
your love is a dragster wave
it makes us breathe like two machines.
Avatar de l’utilisateur
Koma
Doors Of Perception
 
Messages: 5435
Inscription: 30 Sep 2006 10:57
Localisation: jours étranges

Re: Damien Saez

Messagede Leck » 18 Mar 2009 15:30

Yellow Tricycle

Killing the Lambs
Ghost Downtown (love love love love love)
Is it OK?
Pill For The Ride
Putain cet enculé. Il est vraiment bien ce disque.
Cold Heart
Y'a une chanson joyeuse dans toute la disco de Saez?
Ca m'étonnerait que je rentre complétement dans l'labum mais putain c'est de la balle. Ghost Downtown quoi.
La distortion, c'est pour les garçons,
Et le Feedback, ça donne la niaque.
Mais les solos ça donne chaud,
Alors les filles se déshabillent.

Jacques Prévert.
Avatar de l’utilisateur
Leck
Poète De Cave
 
Messages: 2656
Inscription: 21 Fév 2007 19:52
Localisation: Clermont-Fd

Re: Damien Saez

Messagede Koma » 18 Mar 2009 19:01

(Yellow Tricycle c'est le nom anglais du projet, le titre du skeud c'est A Lover's Prayer. Sans doute consécutivement renommé après le cas du triple)

Et putain, Your Leather Jacket et Is it Ok \o/

Dans les déja diffusées, ma favorite reste toujours et encore Numb, la fin de la chanson est grandiose \o/ !
your love is a dragster wave
it makes us breathe like two machines.
Avatar de l’utilisateur
Koma
Doors Of Perception
 
Messages: 5435
Inscription: 30 Sep 2006 10:57
Localisation: jours étranges

Messagede Koma » 13 Mar 2010 16:13

J'Accuse, 6e album de Saez, sort à la fin du mois.

Deux titres sont en écoute sur le net et téléchargeables gratuitement pour le moment,

J'accuse : http://www.youtube.com/watch?v=KMF9FIIRZlc
et Police : http://www.youtube.com/watch?v=PE6UFm-5njU

Image

Il fait une interview sur Musique Mag : http://www.musiquemag.com/interview-dam ... e-1316.htm

Parallèlement, le groupe subit la censure de la promo indie : après être parue dans Libération, la pochette du skeud est interdite de métros et d'affiches publiques par l'Autorisation de la régularisation professionnelle de la publicité, plus de détail ici : http://www.leparisien.fr/musique/l-affi ... 837211.php

J'vais faire du HS, mais vous avez pas idée comme ça me fait plaisir de voir Damien prendre la plume sur son site au lieu de nous envoyer des télégrammes par Facebook et Twitter !

Tournée qui débute ce mois ci, Leck, si t'as du temps en avril je vais le voir à Lyon avec Pioups.
your love is a dragster wave
it makes us breathe like two machines.
Avatar de l’utilisateur
Koma
Doors Of Perception
 
Messages: 5435
Inscription: 30 Sep 2006 10:57
Localisation: jours étranges

Re: Damien Saez

Messagede Leck » 13 Mar 2010 18:32

Faut que je vérifie les dates ;)
La distortion, c'est pour les garçons,
Et le Feedback, ça donne la niaque.
Mais les solos ça donne chaud,
Alors les filles se déshabillent.

Jacques Prévert.
Avatar de l’utilisateur
Leck
Poète De Cave
 
Messages: 2656
Inscription: 21 Fév 2007 19:52
Localisation: Clermont-Fd

Re: Damien Saez

Messagede Nours » 14 Mar 2010 11:28

Pour l'affiche du concert, je vois pas ce qu'elle a de bien méchante. ça aurait été un mec à poil dans le caddie, je pense pas que ça aurait posé problème.. Ya des choses sur quoi on peu plus toucher sinon on se prend une censure ou un procès dans la gueule. (Les sujets sur les femmes et les étrangers sont quand même ultra polémiques) J'ai pas le souvenir qu'une association de défense des droits de l'homme (en tant que sexe) se soit insurgé contre adopte un mec qui présente aussi un homme dans un caddie. M'enfin.

Le titre en lui même pète pas des barres mais il passe. C'est toujours mieux que Police (bouse sans nom à mes oreilles), ça faisait trop true rebel d'ado. Sinon Saez je l'ai toujours apprécié pour la politique qu'il a vis à vis de ses chansons. C'est vraiment pas un gros rat, il cherche pas à lécher les bottes des gros majors pour avoir plus de promos et il met ses morceaux en ligne. Y'en a qui devraient suivre son exemple. (ça empêche pas les cd de bien se vendre)

Je suis bien content que Saez renoue avec un style plus rock. Je veux un Debbie 2 :p
Avatar de l’utilisateur
Nours
Panda Tyranique
 
Messages: 4710
Inscription: 08 Mai 2006 19:16
Localisation: Région Parisienne

Re: Damien Saez

Messagede Staph Beck » 14 Mar 2010 11:52

idem sur la pochette, j'en parlais hier avec un pote. je pense meme que y a 10 ans ca n'aurait pas été censuré.
surtout que bon c'est quand meme assez hypocrite quand on voit dans la rue des pubs pour lingeries (arret de bus ou attendent des enfants) et des affiches pour tout autres produits avec une meuf a poil pour faire vendre ^^

surtout que voilà en 70 ce que l'on pouvait voir (pub tres connu)
Image

d'ailleurs a ce propos, une version actuelle ^^
Image
Tonight's the night. And it's going to happen again, and again. It has to happen. Nice night.
Avatar de l’utilisateur
Staph Beck
Guitar Lover
 
Messages: 6630
Inscription: 11 Fév 2007 20:48
Localisation: Kickapoo

Re: Damien Saez

Messagede Hed » 14 Mar 2010 13:06

Je connais mal le personnage. Petite question : il force son accent ? Parce que putain sur J'accuse il met la dose...
J'me demande pourquoi ça s'appelle J'accuse, sûrement en référence à Zola. Le texte franchement j'le trouve ridicule, j'dis pas ça pour faire chier les fans, le "j'accuse" a pas sa place dans le texte. Et sans déconner "La carte bleue dans la chatte" ouaaaaah comment doit y avoir des heures de recherche derrière cette classe, cette poésie... Donc c'est ça le but de Saez, juste choquer, provoquer. Bah putain c'est beau l'art.

Police. Il a écrit des bouts de phrases avec ses potes, il a mélangé et il a ajouté le mot "police" devant nan ?
J'sais pas c'que tout l'monde a contre les flics, ils sont pas plus cons que vous et moi...

J'note un des commentaires de la video :
"Politiquement Incorrect.
J'aime !
Vive Damien Saez !"
C'est donc ça qui plait tant, le côté jeune rebel :p

Bon, sinon sa musique c'est pas mon truc. Jeune et con c'était mieux quand même.
Avatar de l’utilisateur
Hed
Grognant-Outan
 
Messages: 1155
Inscription: 01 Avr 2009 20:37
Localisation: Tours

Re: Damien Saez

Messagede Staph Beck » 14 Mar 2010 13:43

je connais très peu de chanson de saez, je pense qu'il y a du très bon et du beaucoup moins.. un peu comme beaucoup d'artiste.
L'accent de Saez est aussi un truc qui me fait triper, 'le vol d'hirondaaalle" ou le cavalier sans taaate ^^
son melange de voix pas encore mué, au debut il avait le meme style que bruel et avec le temps je trouve qu'il chante un peu comme bertrand cantat.

j'ai jamais vraiment ecouté ses textes.
je m'en fous un peu en fait, j'aime plutot ses musiques "comme monté la haut" et "a ton nom".
Tonight's the night. And it's going to happen again, and again. It has to happen. Nice night.
Avatar de l’utilisateur
Staph Beck
Guitar Lover
 
Messages: 6630
Inscription: 11 Fév 2007 20:48
Localisation: Kickapoo

Re: Damien Saez

Messagede Eurosky » 14 Mar 2010 16:53

Damien Saez à de très beaux textes : c'est un poète, carrément.
La musique est l'ouverture de l'esprit vers un monde meilleur


How is your life today ?

.. je veux être un Drum lover ^^

http://www.dogmazic.net/Eurosky
Avatar de l’utilisateur
Eurosky
Flooder SM
 
Messages: 1674
Inscription: 30 Aoû 2007 14:55
Localisation: à ma maison .... et je vous emmerde !

Re: Damien Saez

Messagede Koma » 15 Mar 2010 23:13

Hed a écrit:Je connais mal le personnage. Petite question : il force son accent ? Parce que putain sur J'accuse il met la dose...

Non, il a ce truc dans toutes ses chansons

J'me demande pourquoi ça s'appelle J'accuse, sûrement en référence à Zola.

Difficile de vouloir explicitement donner une autre référence

Le texte franchement j'le trouve ridicule, j'dis pas ça pour faire chier les fans, le "j'accuse" a pas sa place dans le texte.

J'aime bien la coupure personnellement, le texte est très bon pour le coté "tapis roulant" ininterrompu qui colle au sujet et puis ce break de quelques secondes. L'image du microphone dans l'assemblée je la représente très bien pour ma part, je trouve le symbole plutot fort.

Et sans déconner "La carte bleue dans la chatte" ouaaaaah comment doit y avoir des heures de recherche derrière cette classe, cette poésie... Donc c'est ça le but de Saez, juste choquer, provoquer. Bah putain c'est beau l'art.

Ouaaaah, la critique, putain c'est beau, taper sur le seul travers de la chanson pour en faire la totalité. Sans doute pas la ligne la plus subtile du texte mais réduire le ceaumor à ça... franchement..

J'veux bien qu'on fasse plus attention aux textes en français, mais sérieux, parfois, faudrait relire vos textes de rock UK et l'utilisation assumée et exposée de la vulgarité crasse pour définir ce qui ne peut se définir autrement.

Police. Il a écrit des bouts de phrases avec ses potes, il a mélangé et il a ajouté le mot "police" devant nan ?

J'sais pas c'que tout l'monde a contre les flics, ils sont pas plus cons que vous et moi...
Hum... non rien.

J'note un des commentaires de la video :
"Politiquement Incorrect.
J'aime !
Vive Damien Saez !"
C'est donc ça qui plait tant, le côté jeune rebel :p

Ouaaaah, la critique, putain c'est beau² , un comm d'un gars sur youtube, wtf. On tourne autour du pot à l'aise

Bon, sinon sa musique c'est pas mon truc. Jeune et con c'était mieux quand même.

Faudrait relire le texte de jeune et con quand même, j'ai beau adorer Saez, je vois pas de différence entre ce qu'il écrivait dans ce morceau et J'accuse. Si peu dans la forme, mais alors le fond, identique.

Jvais paraître acariâtre encore une fois, mais ce genre de remarques sans fond au tiroir dans un topic où on parle des radicales différences entre chacun de ses albums et des influences multiples du gars, ça me sort par les trous de nez, en 2010, y'en a encore qui associent Saez avec radios et profit facile. Mêmes ces bellâtres de Kyo se sont rendus compte du vent qui tournait après 2 albums et ont changé de tactique pour plaire, si Saez était du rock d'ado attardé destiné à vendre aux jeunes par la diffusion lourde en radio, ça se saurait un peu quand même.

Arrêtez de nous sortir les clichés de Jeune et con, Solutions, et les Victoires de la musique (sans doute d'ailleurs un des seuls moments intéressants voir hilarants de ces autobranlettes de la musique francophone) et allez plutôt écouter Debbie, Katagena ou Yellow Tricycle en entier (du moins essayez) puis qu'on nous sorte ensuite des critiques solides et constructives.

je connais très peu de chanson de saez, je pense qu'il y a du très bon et du beaucoup moins.. un peu comme beaucoup d'artiste.

Merci, enfin des gens sensés.

j'ai jamais vraiment ecouté ses textes.

Il y a des morceaux de Saez beaucoup plus forts dans leurs textes que dans leur instrus, à commencer par les trucs ambiant, comme Massoud ou la reprise de La Prière de Brassens.

Sinon Saez je l'ai toujours apprécié pour la politique qu'il a vis à vis de ses chansons. C'est vraiment pas un gros rat, il cherche pas à lécher les bottes des gros majors pour avoir plus de promos et il met ses morceaux en ligne. Y'en a qui devraient suivre son exemple. (ça empêche pas les cd de bien se vendre)

Je suis bien content que Saez renoue avec un style plus rock. Je veux un Debbie 2 :p

Cosign mais je doute honnêtement d'une tournure Debbie dans ce LP. Je trouve pas vraiment de points communs entre Debbie et les extraits de J'Accuse.
your love is a dragster wave
it makes us breathe like two machines.
Avatar de l’utilisateur
Koma
Doors Of Perception
 
Messages: 5435
Inscription: 30 Sep 2006 10:57
Localisation: jours étranges

Re: Damien Saez

Messagede Hed » 16 Mar 2010 00:10

Koma a écrit:J'veux bien qu'on fasse plus attention aux textes en français, mais sérieux, parfois, faudrait relire vos textes de rock UK et l'utilisation assumée et exposée de la vulgarité crasse pour définir ce qui ne peut se définir autrement.

J'écoute pas tellement de rock UK ^^
On est plus facilement interpelé par la pauvreté des textes en français parce qu'on les comprend.
Pour ça que j'préfère autant qu'y ait pas de paroles, quand on les comprend c'est sur elles qu'on se concentre... j'préfère me focaliser sur la musique. Bon là pour le coup elle me parle pas trop en plus.
J'suis désolé de t'avoir choqué, grand fan de Saez ^^
Avatar de l’utilisateur
Hed
Grognant-Outan
 
Messages: 1155
Inscription: 01 Avr 2009 20:37
Localisation: Tours

Re: Damien Saez

Messagede Leck » 16 Mar 2010 09:25

Putain t'es nul Hed, fallait dire "Rho, c'est bon, on est pas journalistes nous!"

Non mais Saez je vais dire une banalité mais c'est un personnage à part.
Le mec se bat pour romantiser son image, pour faire de lui même un personnage de poète romantique dont on a plus vraiment d'exemple depuis le milieu du XXeme siécle. D'un autre côté... ça lui donne un charme un peu rétro.
Mais c'est ce côté du personnage me plait pas trop, il met vraiment du "je partout", il prends trop la pose.

Par contre, il a une vue sur la société d'aujourd'hui extrèmement juste ("La carte bleue dans la chatte" on aura beau dire que c'est "facile", c'est une provocation intelligente parce qu'elle montre une image métaphorique qui sonne plutôt juste).
Je vais le dire d'une autre manière: Saez sait montrer des images, convoquer des métaphores, d'une manière intelligente.
L'exemple le plus frappant pour moi, c'est dans le "single" de Paris, Jeunesse Lève Toi: "Il faut tuer le père faire entendre ta voix".
Saez a un point de vue conscient sur la société.

Mais la où pêche Saez dans ces derniers extraits, c'est en tapant trop dans le Noir Désir. Pour moi il fait trop son Bertrand Cantat (le début de Police et A L'envers à l'Endroit se ressemblent beaucoup mélodiquement par exemple).
Et puis les instrus de ses deux derniers titres sont pour moi un peu plaquées derrière pour faire du bruit. Ca manque un peu de cohésion (bon à part que dans Police c'est amené de manière maligne avec "Police dans les discothéques").
Saez s'exprime mieux avec sa guitare acoustique et en étant vraiment lui même que quand il veut avoir un quelconque effet sur la société. Quand il crée pour créer que quand il crée pour se battre. Et à mes yeux ce combat devient même ridicule...

Tout ça me donne plutôt envie de réécouter son tryptique folk où il se détachait de ses revendications pour aller dans des domaines moins politiques mais plus personnels et poétiques. Saez a une écriture brillante quand il s'y met et dans ces quelques disques elle était vraiment à sa place.
La distortion, c'est pour les garçons,
Et le Feedback, ça donne la niaque.
Mais les solos ça donne chaud,
Alors les filles se déshabillent.

Jacques Prévert.
Avatar de l’utilisateur
Leck
Poète De Cave
 
Messages: 2656
Inscription: 21 Fév 2007 19:52
Localisation: Clermont-Fd

Re: Damien Saez

Messagede Koma » 16 Mar 2010 15:17

Hed a écrit:
Koma a écrit:J'veux bien qu'on fasse plus attention aux textes en français, mais sérieux, parfois, faudrait relire vos textes de rock UK et l'utilisation assumée et exposée de la vulgarité crasse pour définir ce qui ne peut se définir autrement.

J'écoute pas tellement de rock UK ^^
On est plus facilement interpelé par la pauvreté des textes en français parce qu'on les comprend.
Pour ça que j'préfère autant qu'y ait pas de paroles, quand on les comprend c'est sur elles qu'on se concentre... j'préfère me focaliser sur la musique. Bon là pour le coup elle me parle pas trop en plus.
J'suis désolé de t'avoir choqué, grand fan de Saez ^^

Y'a pas de prob, je l'ai pris en tant que fan, ma réponse sera celle d'un fan, ne pas prendre le tout pour soit. Puis j'ai les nerfs coté boulot et pression en ce moment, pardonner mon humeur massacrante.

Reste en effet qu'en français, d'instinct, on va plus prêter attention aux lyrics. Après on y prend gout aussi quand on comprend l'anglais, mais c'est une moindre mesure.

Pour revenir sur Saez, c'est juste que dès qu'on fait une chanson sur la flicaille ou contestataire, on passe pour un teenager sans réflexion ou un punk à chiens alcoolique (le punk, pas les chiens).

Pourtant les faits sont là, mais on les oublie si vite :

Le fait de répéter le mot "police" correspond à un jeu de style. Aujourd'hui le gouvernement, les ministres, le Président ne cessent de répéter le mot "réforme" par exemple (quitte à se contredire à tout va). A force de le répéter, ça donne un aspect banal au terme, et du coup il perd une grande partie de son impact. Le but étant de le faire assimiler à la population de façon normale, pour éviter justement toute opposition (même si cette dernière a plutôt le déclic de se lever en braillant immédiatement dès qu'elle entend ce mot, j'avoue mon exemple part un peu en sucette).

Police, c'est représentatif de la politique actuelle. C'est-à-dire, bourrer le crâne des gens pour qu'ils agissent le moins possible. Tout comme le fait de mettre la police partout, pour que les gens s'expriment le moins possible. Je trouve la chanson bien construite et subtile. Elle est une exagération pessimiste de la situation actuelle. Aujourd'hui des flics dans les écoles, à la sortie des écoles, dans les manifs, demain dans les boites de nuits, les stades de foot et les syndicats ? Pourquoi pas, l'augmentation des effectifs numériques policiers, des condamnations pénales et du fichage de la population demeurent selon les dires du gouvernement la seule manière d'enrayer la violence, sans résultats amenés depuis, et malgré pléthore d'experts ou de gens ayant leur mot à dire sur la question et qu'on n'écoute pas.


Police aux allures de milices

En France, les CRS je comprends encore (enfin non, moi je n'aime pas les CRS du tout comparé au reste du corps flicard), mais au Mexique par exemple, la flicaille est méprisée pour sa corruption et son arrogance. Forcément, quand un contrôle routier de police là bas est un checkpoint avec 5 types armés de M4 et un 6e qui attends que tu fasses un faux mouvement derrière ton volant pour décalquer ta tête sur le siège arrière avec sa mitrailleuse derrière ses sacs de sable, étrangement, je me sens pas rassuré pour autant. Délinquance, violence justifient elles de telles solutions en plein centre ville ?

Et des PV pour les smicards

http://www.centre-democrate.fr/Une-haus ... s_a45.html

Police pour nous cacher la merde
Police toujours qui nous emmerde

http://www.francesoir.fr/faits-divers/2 ... ordre.html
http://www.lexpress.fr/actualite/societ ... 51062.html
Police pour nos identités
Police pour la communauté

Edwige, Davsii, Hadopi, Lopsii, Acta ...

http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... _3224.html
http://abonnes.lemonde.fr/technologies/ ... 51865.html
http://www.lexpress.fr/actualite/societ ... 32753.html

Police dans les salles de classe

http://www.liberation.fr/societe/010156 ... des-ecoles

Police quand les mirages chassent

Des Mirage vendus à Saddam durant la Guerre du Golfe aux Rafale qu'on tente de refourguer sans succès, y'a qu'un pas..
http://www.ldh-france.org/La-police-au- ... rrestation

Police à coups de lance flammes
Mon pays a mal au crâne

Ghetto de Varsovie, ghettos français. Du lance flamme au karcher

Dictateur sous les tropiques
Ouais toujours en Afrique
Colonisation toujours

http://www.lepoint.fr/actualites-monde/ ... 4/0/350493

etc etc..

Après, j'ai pas dit que les lyrics auraient pu éviter quelques écueils et clichés, voire développer d'autres trucs, mais le punkrock et l'intellect, ça fait souvent mauvais mélange.

Plus généralement sur Saez, la polémique a toujours été la même : rocker et à contre courant, donc on tape dessus soit parce qu'il dérange, soit parce qu'il touche des jeunes et des adolescents donc on préfère jouer au "vrai rebelle contre culturel qui n'écoute pas ce qui marche" et citer ne serait ce qu'Eiffel ou Déportivo. Les 3 groupes ont autant à peu près à voir que Nirvana avec les Melvins et les Smashing Pumpkins (donc à part l'assimilation "grunge" à l'époque pour vendre, rien du tout).

Les chansons de Saez ne s'écoutent pas, elles se ressentent. C'est vraiment un truc qui prend aux tripes et au coeur.... ou pas du tout donc, on peut aussi être totalement indifférent à sa musique.

Mais ne pas être touché et enfoncer des portes ouvertes pour le critiquer sont deux choses différentes, je voulais juste les dissocier.
Le mec se bat pour romantiser son image, pour faire de lui même un personnage de poète romantique dont on a plus vraiment d'exemple depuis le milieu du XXeme siécle. D'un autre côté... ça lui donne un charme un peu rétro.

C'est justement ce que j'aime chez lui. Il demeure un des rares artistes français qui sait s'inspirer justement de la poésie et de l'écriture française, en la reprenant, la transfigurant, la pastichant s'il faut. De ses études à sa culture musicale, j'accorde beaucoup plus de crédit à Saez quand il cite le romantisme, les Lumières ou Baudelaire que les petits rockers à minette qui citent les mêmes ou Gainsbourg et les sixties à tord et à travers pour légitimer leur musique alors que finalement, c'était pas forcément nécessaire.
Par contre, il a une vue sur la société d'aujourd'hui extrèmement juste ("La carte bleue dans la chatte" on aura beau dire que c'est "facile", c'est une provocation intelligente parce qu'elle montre une image métaphorique qui sonne plutôt juste).
Je vais le dire d'une autre manière: Saez sait montrer des images, convoquer des métaphores, d'une manière intelligente.
L'exemple le plus frappant pour moi, c'est dans le "single" de Paris, Jeunesse Lève Toi: "Il faut tuer le père faire entendre ta voix".
Saez a un point de vue conscient sur la société.

cosign.


Mais la où pêche Saez dans ces derniers extraits, c'est en tapant trop dans le Noir Désir. Pour moi il fait trop son Bertrand Cantat (le début de Police et A L'envers à l'Endroit se ressemblent beaucoup mélodiquement par exemple).
Et puis les instrus de ses deux derniers titres sont pour moi un peu plaquées derrière pour faire du bruit. Ca manque un peu de cohésion (bon à part que dans Police c'est amené de manière maligne avec "Police dans les discothéques").
Saez s'exprime mieux avec sa guitare acoustique et en étant vraiment lui même que quand il veut avoir un quelconque effet sur la société. Quand il crée pour créer que quand il crée pour se battre. Et à mes yeux ce combat devient même ridicule...

Les gens ont beau faire la référence, j'arrive toujours pas à trouver quoi que ce soit en rapport avec Noir Dez coté musique et Cantat sur le songwriting, les lyrics et l'engagement, totalement différents. Personnellement je dissocie totalement les 2 depuis les chansons jusqu'à l'activisme (interviews pour Saez, ce qui lui a valu une chute de popularité dans les médias, et indépendance musicale, contre manifs, concerts (la lettre à JM Messier ou le concert pour le Sous Marin Jaune) et associations (les sans papiers) pour ND

les instrus effectivement c'est une question de gout, je suis fan de Police surtout car elle est punk, j'étais vachement moins fan de Jeunesse lève toi, qui pour moi sonnait, si j'osais cette fois la comparaison, comme du sous Noir Dez cette fois. Si Police avait été un titre folk, je l'aurais sans doute beaucoup moins aimé. Ce n'est pas un texte lyrique et structuré, c'est un crachat qui vient des tripes. Pourtant, il demeure extrêmement lucide, la colère ne vient juste pas du même endroit (coeur vs cerveau)

J'aime les deux Saez, l'engagé et le contestataire de J'accuse, Jours Etranges et God Blesse, et le romantique perdu de Yellow Tricycle, Debbie, God Blesse, Varsovie et Jours Etranges. Jours Etranges demeure pour moi parfait car il mixait à la perfection la contestation adolescente (Sauver cette étoile) qu'avait Saez à 19 ans (avec tous les travers de l'age) et le romantisme et le spleen qui m'ont marqué dans le personnage (l'ambiance unique et différente de chacun de ses albums)

Le seul défaut que je poserais à Police est qu'au final, là où le morceau pêche coté originalité, c'est qu'il est presque une retranscription de White noise en français, avec un passage des médicaments et de l'apathie à la police comme thématique.

edit : Saez a participé à un plateau télé à propos de la censure de la cover de J'accuse : http://www.dailymotion.com/video/xcit42 ... ranc_music

Excepté les Victoires de la Musique (où il venait plus pour foutre le boxon qu'autre chose), il n'a plus fait de télé depuis onze ans. Et il devrait aussi se raser et couper ses cheveux, car là on dirait vraiment un ermite savoyard :D

Après le débat, il lit également un poème qu'il a écrit sur ce sujet

Aux agneaux égorgés au loin,
Le chant du coq dans le lointain
A l'orée des grands champs de blés
L'humanité les poings liés
Scotché à la lisière du bois
Petit poucet cherche pourquoi
Ses parents ont capitulés
Aux grands vents des communicants

De tous nos temples les églises
N'ont plus le grand des cathédrales
Au temps des anarchi-tectures
Et des lances pierres contre les murs
Les sacs de billes ont pris le large
Et les amours au coin des griffes
Toutes ces choses d'autrefois
Putain je ne vois plus la rive

Puisqu'il faut accepter du temps
L'évolution toujours plus bas
Au vulgaire des concessionnaires
Des libertés pour nos enfants
Il sera équipé c'est sûr
Pour parler à la terre entière
Mais n'aura rien à dire bien sûr
Que ce qu'il voit sur les écrans

Certains, les plus bourgeois, toujours, seront savoir garder leur plume
Quand le peuple verra ses ailes blessées sous le coup de l'enclume

C'est fini le temps des instruits
Le temps des populaires aussi
Fini le temps des littéraires
Au dessus des comptes bancaires
Et des lilas dans les bouquets
Oublié le temps des muguets
Je ne vois que les chrysanthèmes
Des orthographes dans les poèmes

Fini les latines, les Racines
Au bon dos de nos origines
Fini la parole sacrée
Bonjour la parole aux plus cons
Fini les « ni bon dieu ni maître »
L'heure est au client du paraître
Fini le temps de nos jeunesses
Fini le chant des rossignols
Fini « Salut à toi, mon frère »
L'heure est au champs des électrons
Abonnez-vous peuple de cons
Par satellites à d'autres cons

A chacun son bon mot bien sûr
Au libre échange du néant
Sûr c'est la liberté d'expression
Sûr c'est la liberté d'être con
La liberté d'être ignorant

Tous égaux dans le carnaval
Je sais mon ami, ca fait mal
Pour clamer à tous les faubourgs,
Surtout à tous les râteliers
Nos faiblesses et puis nos discours
Sur nos tristes identités

Salut à toi, frère de faubourg
Salut à toi, le bérurier
Salut à toi, frère de banlieue
Toi qu'on voudrait laisser pourrir
Dans le ghetto des consommants
Dans le ghetto des illettrés

Salut à toi, femme au combat
Toi dont la lutte a pris la rouille
Comment te dire mais de nos jours, Oui, les féministes manquent de couilles
Salut toi mon étoile au loin
L'illuminé de nos chemins s'éclairera bientôt je sais, si l'on n'en perd pas le parfum
Vigilances à tous nos esprits et feu de tous nos journalismes
Puisque toujours il faut combattre des nouveaux temples, les fascismes.
your love is a dragster wave
it makes us breathe like two machines.
Avatar de l’utilisateur
Koma
Doors Of Perception
 
Messages: 5435
Inscription: 30 Sep 2006 10:57
Localisation: jours étranges

Re: Damien Saez

Messagede Hed » 16 Mar 2010 18:29

Leck a écrit:"La carte bleue dans la chatte" on aura beau dire que c'est "facile", c'est une provocation intelligente parce qu'elle montre une image métaphorique qui sonne plutôt juste

Nan en fait j'ai capté qu'il voulait dire que les sextoys ça coûte cher :D
Avatar de l’utilisateur
Hed
Grognant-Outan
 
Messages: 1155
Inscription: 01 Avr 2009 20:37
Localisation: Tours

PrécédenteSuivante

Retourner vers I've got a feeliiiiiing

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron