Damien Saez

du gros son et du bon son ? c'est tout ce qui est necessaire ici

Modérateur: Beck team

Re: Damien Saez

Messagede Leck » 16 Mar 2010 19:01

Bah tu vois c'est le Saez que j'aime bien celui qui a écrit ce poème.
La distortion, c'est pour les garçons,
Et le Feedback, ça donne la niaque.
Mais les solos ça donne chaud,
Alors les filles se déshabillent.

Jacques Prévert.
Avatar de l’utilisateur
Leck
Poète De Cave
 
Messages: 2656
Inscription: 21 Fév 2007 19:52
Localisation: Clermont-Fd

Re: Damien Saez

Messagede Koma » 29 Mar 2010 10:26

J'Accuse est sorti ce matin.

Je suis en pleine écoute, c'est à chaud : le début m'a laissé très très dubitatif. C'est en écoutant l'album sur la durée que j'ai peu à peu accroché

Le poème de l'émission télé inclus en introduction acapella, mouais. Le texte est joli, mais remâché.

Pilules c'est l'overdose d'entrée de jeu, j'ai vraiment cru au naufrage tellement le texte est du concentré de cliché saezien. Je veux bien défendre Saez jusqu'à la mort avec une mauvaise foi flagrante sur ses travers, mais là ça devient difficile.

Par contre l'intérêt de la chanson est un texte assez long sur un morceau de 5 minutes, qui prend au rythme. Le son du LP est quand même assez indie rock, dans la continuation de Yellow Tricycle, parfois avec des airs de Varsovie en électrique ou de tout ce qui tape dans la vague UK (Des ptits sous), la référence est assez clair dans le riff au début de Cigarette ("avant on écoutait les Clash"...), et niveau zik j'ai pensé aux Libs, à Fiction Plane ou à Debbie parfois (par exemple Regarder les filles pleurer).

Ce qui me gêne c'est ce virage textuel, uniquement contestataire, et trop maladroit malgré les jolis mots. J'aurais voulu un équilibre entre désespoir et amour, comme Jours Etranges ou Debbie. Enfin non, il mixe toujours les deux, mais je sais plus comment définir ça : les textes de Damien deviennent de plus en plus.. comment dire. "Matérialistes" ? Il parle de plus en plus de tout et n'importe quoi des travers de la société, alors qu'avant ses chansons se "ciblaient" (Sauver cette étoile, Massoud ou même Clandestins), ici il tire dans tout ce qui passe et ça manque d'impact je trouve. Je trouve un Clandestins vachement plus émouvant et percutant qu'un Pilules par exemple.

En revanche la plupart des tracks déboitent bien leur mère : Sonnez tocsins, Lula, Cigarette, Des ptits sous, Regarder les filles pleurer (un peu facile la reprise en thème mais atmosphérique à souhaits !)..

ça fait plaisir d'entendre l'instru de Police avec une qualité décente, et clairement, Sonnez tocsins envoie, mais je suis un peu déçu personnellement de pas voir Police figurer dessus quand même, ne serait ce qu'en bonus track/démo. Et quelque part, avec le texte plus développé et plus long, l'instru passe en 2e plan et perd un peu de sa force je trouve.

Là j'en suis à Les cours du lycée. On dirait le mec de J'veux m'en aller qui, quelques années après, revient dans son bahut, et constate, comme s'il errait dans un bâtiment vide.

edit : bon Les printemps, heureusement qu'il est 10h30 du mat et qu'il fait beau et que je glande sans trop me fixer à fond sur la musique, car sinon j'aurai chialé comme une merde dans mon café tellement ce morceau est beau.
your love is a dragster wave
it makes us breathe like two machines.
Avatar de l’utilisateur
Koma
Doors Of Perception
 
Messages: 5435
Inscription: 30 Sep 2006 10:57
Localisation: jours étranges

Re: Damien Saez

Messagede Nours » 01 Avr 2010 14:04

Saez se plaint de la censure...et veut censurer à son tour.


http://www.voici.fr/potins-people/les-p ... fm-350037#
Avatar de l’utilisateur
Nours
Panda Tyranique
 
Messages: 4710
Inscription: 08 Mai 2006 19:16
Localisation: Région Parisienne

Re: Damien Saez

Messagede Bob » 01 Avr 2010 16:27

J'ai commencé à écouter l'album sur deezer et heu... je tiendrai pas jusqu'au bout. Sa voix qui couine est insupportable et les textes "revendicateurs" ont l'air assez clichés, du genre provocateur du dimanche (ça ressemble à du sous-sous-Noir Désir, en fait). Et malheureusement c'est le seul truc qu'il met en avant dans cet album, parce que musicalement, WOW. Allez, j'aligne deux accords avec un semblant de groove, la batterie reproduit le même rythme une chanson sur deux... Bonjour l'inventivité. J'exagère à peine.
Complètement dépourvu d'originalité et tellement m'as-tu vu.
Avatar de l’utilisateur
Bob
Le Chroniqueur
 
Messages: 1266
Inscription: 26 Avr 2005 20:08
Localisation: Lille

Re: Damien Saez

Messagede Staph Beck » 01 Avr 2010 20:01

Nours a écrit:Saez se plaint de la censure...et veut censurer à son tour.


En plus Johann Roques est dans son droit, il fait une parodie et c'est tout a fait légal.
Tonight's the night. And it's going to happen again, and again. It has to happen. Nice night.
Avatar de l’utilisateur
Staph Beck
Guitar Lover
 
Messages: 6630
Inscription: 11 Fév 2007 20:48
Localisation: Kickapoo

Re: Damien Saez

Messagede Oza » 01 Avr 2010 21:39

Bob a écrit:Sa voix qui couine est insupportable et les textes "revendicateurs" ont l'air assez clichés, du genre provocateur du dimanche (ça ressemble à du sous-sous-Noir Désir, en fait). Et malheureusement c'est le seul truc qu'il met en avant dans cet album, parce que musicalement, WOW. Allez, j'aligne deux accords avec un semblant de groove, la batterie reproduit le même rythme une chanson sur deux... Bonjour l'inventivité. J'exagère à peine.
Complètement dépourvu d'originalité et tellement m'as-tu vu.


Effectivement je dois reconnaitre que malgré que j'aime beaucoup ce que fais saez, je trouve qu'il exagère de plus en plus sur sa voix difficilement supportable, dommage car ces textes sont magnifiques, mais pour l'instant je n'ai pu écouter qu'une fois l'album, car ça devient difficile de l'entendre chanter.
Avatar de l’utilisateur
Oza
Queen Of The Geeks
 
Messages: 1403
Inscription: 26 Oct 2007 17:29

Re: Damien Saez

Messagede Koma » 01 Avr 2010 22:51

Dans l'ordre, même si je défends pas spécialement les qualités de cet album, en deça des autres :

-le binaire musical on s'en tamponne, c'est du rock binaire et Saez a toujours fait du rock binaire (il ne fait pas de rock d'ailleurs à la base), si Saez sortait du prog en instru je me pincerai incrédule

-la parodie, faut savoir étudier le recul d'une info balancée sur le net, le torchon de webzine people qui a annoncé ça (sans preuve concrête d'ailleurs) s'est royalement planté, car l'info a été démentie par plusieurs sources sures, et Saez ne s'est jamais prononcé sur cette parodie. Ca aurait d'ailleurs été totalement idiot vu qu'il pointe du doigt la censure de son affiche, de censurer à son tour.. et honnêtement, la parodie est mauvaise. Le texte est vulgaire, sans finesse, et trop long pour une parodie, bref, il ne marche pas du tout.

-la voix de Saez, certes, éternel dilemme de l'aimer ou pas car il bêle comme un mouton. Mais je dois avouer moi aussi que l'effet "microphone" est un peu abusé sur le LP.

L'album, bein je suis mitigé. Plus j'écoute et plus je m'habitue aux instrus et apprécie le tout, mais ça demeure séparé, cloisonné dans mon émotion, de ce que je ressentais au début.

Y'avait le môme et y'a l'adulte. Petit Saez est devenu grand. Il ne vend plus de désespoir, il ne vend plus de rêve, il ne vend plus d'amour. Il offre sa lassitude, ses désillusions. L'album est cohérent, certes. Cohérent dans cette dénonciation à tord et à travers. De tout et de rien. Oui, on frôle le populisme, et le message se perd entre les cartes bleues,les sous, le droit de fumer et de boire si on en a envie. Et puis quoi ? L'anarchie ? Que tout le monde puisse se bourrer la gueule s'il le veut et puis merde ? Oui, on frôle la démagogie. Bien sûr qu'on nous interdit toujours plus de choses, mais c'est tellement facile...
Les messages se perdent et se ressemblent. J'accuse à déjà dit la moitié. Mais on a droit à Pilule, Cigarette, Des p'tits sous...j'ai l'impression qu'on tourne en rond.

Jours Etranges était en phase avec moi même quand j'ai grandi et que je l'ai redécouvert (il frappe beaucoup plus à 18 ans qu'à 14) mais aujourd'hui, je ne me sens pas en phase personnellement avec ce LP. C'est peut être ce qui me plait moins depuis Varsovie en fait. Les trois derniers albums de Saez ne résonnent plus avec mes émotions intérieures. Et du coup, j'y suis moins attaché. Alors que même en grandissant/changeant, les 3 premiers demeurent.. hum.. ils finissent toujours par me prendre toujours aux tripes. Varsovie était bien trop personnel pour que je m'y identifie, déja Debbie c'était limite mais ça passait. YT je passe à cause du contexte anglosaxon. Celui là, on verra avec le temps.. mais c'est un peu un ersatz de Jours Etranges qui respire pour moi à travers ce LP, mais hors de son temps, dans un contexte autre. J'ignore comment poser des mots dessus. Sans que ça ait quoi que ce soit à voir avec JE au niveau musical j'entends (ou alors de très loin).

Une structure qui change mais qui pour moi perd son identité propre (ou du moins celle dans laquelle je me reconnaissais et qui me faisait pulser sur la musique de Damien) et un discours qui, s'il demeure fidèle au bonhomme (les femmes et la contestation), a quand même une "esthétique" des mots limite ici. Y'a de très bons textes (Cigarette ou Les printemps) mais y'a aussi du lourdingue remâche (pilule est genânte tellement elle cliché-ise le skeud d'entrée de jeu et que le tracklisting aurait du différer stratégiquement pour éviter cet ecueil), et même si Saez n'est plus un adolescent, les mots choisis pour exprimer ses points de vues, aussi légitimes soient ils, sont parfois très mal articulés. Il suit le syndrome de Varsovie, ce "j'utilise la langue française populaire, car la chanson française, c'est ça avant tout", et parfois je trouve que le tout se casse la gueule.

Mais le manque d'impact de l'engagement de cet album est très bien défini : Saez gueule, ok, il l'a toujours fait. Sauf que là ça m'atteint pas, j'y crois pas. On dirait un ado défoncé qui philosophe en épatant ses potes à 3h du mat. Pourtant, c'est le même gars qui a fait On a pas la thune, Clandestins, Tu y crois, voire même les textes de God Blesse (Massoud et son ambiance me tétanisent malgré la simplicité des mots). Et je trouve qu'un Pilules ou un Sonnez tocsins n'a pas la force des précités. Même sans remettre en cause la densité textuelle des chansons.

Quelques très bons textes quand même, Cigarette est parfaite dans le comparatif (éculé chez l'auteur m'enfin) clope/femme, et l'instru déboite, et puis On a tous une Lula : cette chanson je trouve que c'est celle ou on retrouve le plus d'émotions, de coeur, l'ambiance est spéciale...un peu le Saez auquel on est plus habitué. J'ai été déçu quelque part de la transformation de Police. Je m'attendais, quitte à virer 100% dans le cliché "révolte adulescente", à plus de morceaux vraiment déglingués structurellement, ou plus de trucs punk. J'espère qu'en live il jouera Police et non Sonnez tocsins.

Pour en revenir sur cette éternelle critique du punkrock, je comprends pas pourquoi chaque fois qu'un zikos français fait du rock binaire, on le démonte alors qu'on adule le punk brit et US. Ce qui me dérange dans ce LP n'est pas le binarisme des riffs mais que la musique de Saez s'uniformise. Avant, quand tu dissociais paroles et musique, Saez avait quand même un univers bien à lui. Passé les références (gonflantes, car jamais justifiées) à Noir Dez que lui collait tout le monde, sa musique avait vraiment des univers démentiels (les bruits électroniques dans les transitions de Jours Etranges, le son de guitare tronçonneuse de Solutions, les ambiances de J'hallucine, le "pillonnage" qui introduisait J'veux du nucléaire, les choeurs dans Soleils 2000, le mégaphone au milieu du vent pour Massoud etc..), des compositions sonores très élaborées, entre grunge, pop, chanson pure, electro et ambient, Saez pratiquait le collage sonore avec entrain. Ici, comme sur YT, j'ai plus l'impression d'un groupe de rock anodin, un qui fait un peu comme tout le monde, et on compte sur la voix (de brebis sous ecsta) et les textes (d'un punk qui aurait été sobre assez longtemps pour lire Zola) de Saez pour compléter.

Pour moi, les instrus sont loin d'êtres mauvaises, le mix est quand même ciselé et travaillé et les compos sont bonnes. Je trouve ça moins personnel que les univers de la trilogie 1999-2005, là est ma nuance. Mais je parle en tant que fan de longue route, je suis Saez depuis la sortie de Jours Etranges. Et il a été l'album qui m'a plongé dans le rock à l'époque.
your love is a dragster wave
it makes us breathe like two machines.
Avatar de l’utilisateur
Koma
Doors Of Perception
 
Messages: 5435
Inscription: 30 Sep 2006 10:57
Localisation: jours étranges

Re: Damien Saez

Messagede Leck » 01 Avr 2010 23:53

On est le premier avril aussi bande de nazes :) Tout est à relativiser! Voici a voulu faire une faaaaaaaarce c'est tout.

Par contre la parodie elle m'a fait rire. Et en ce moment je suis à fond sur Paris, enfin... Hors mes découvertes du moment c'est un des trucs que j'écoute le plus.
J'écouterais l'album quand j'aurais la motiv du coup.
La distortion, c'est pour les garçons,
Et le Feedback, ça donne la niaque.
Mais les solos ça donne chaud,
Alors les filles se déshabillent.

Jacques Prévert.
Avatar de l’utilisateur
Leck
Poète De Cave
 
Messages: 2656
Inscription: 21 Fév 2007 19:52
Localisation: Clermont-Fd

Re: Damien Saez

Messagede Koma » 02 Avr 2010 08:39

J'ignore si c'est du au premier avril ou pas, mais l'intox s'est relayée... dans les webzines people. Ni les webzines généralistes, ni les musicaux ni ceux de la presse info pure n'ont sorti le sujet...
your love is a dragster wave
it makes us breathe like two machines.
Avatar de l’utilisateur
Koma
Doors Of Perception
 
Messages: 5435
Inscription: 30 Sep 2006 10:57
Localisation: jours étranges

Re: Damien Saez

Messagede Beckuto » 21 Avr 2010 21:49

Nouvelle chanson:
Ma Petite Couturière

Et nouvel album en Octobre!
"Music Is The Miracle Cure For Everything!"

Pour Écouter/Télécharger mes albums:
Bandcamp /// Soundcloud
Avatar de l’utilisateur
Beckuto
ami de Mr Sykes
 
Messages: 796
Inscription: 03 Fév 2009 17:12
Localisation: "In The Sand At The Isle Of Man"

Précédente

Retourner vers I've got a feeliiiiiing

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron