Damien Saez

du gros son et du bon son ? c'est tout ce qui est necessaire ici

Modérateur: Beck team

Damien Saez

Messagede Koma » 28 Fév 2008 20:59

Ca fait deux heures que j'écoute et regarde Saez sur youtube. Je l'avais plus écouté depuis les vacances d'été avec les releases de Killing The Lambs. A chaque fois que je me replonge dedans, depuis la première fois que son univers m'a pénétré quand j'avais seize ans, j'en ressors toujours autant retourné.

Image

Ouais, je vais parler de Saez, Damien Saez, le petit con, le pseudo prophète, le bellant, le défoncé, le bellatre, le faux musicien, celui qu'on a trop vite crucifié en icone d'une jeunesse consumériste "true rebel anarchiste" qui au final n'avait rien à voir avec lui.

Comment expliquer ce que je ressens en écoutant ses chansons.

Une quote d'une fille qui m'a plue, car elle transcrit bien aussi ce que je pense :
Damien Saez. Vous avez dut si souvent voire ce nom sur mes lèvre...Damien Saez... je veux vous en parler.. je voudrait le décrire.. Mais je sais que n'y parviendrai pas. Alors j'aurais put trouver quelque part un doc sur lui ou tout serai si bien expliqué et le coller là, a cet endroit ; mais nan, c'est pas mon genre et je vois pas l'intérêt de mettre des choses qui sont censé représenté ce que je ressens mais qui ne sont pas de moi. je sais que ce que je vais vous dire ne vous apportera rien sur Saez mais peut être vous donnera l'envie d'aller l'écouter par vous même parce que de toutes façon c'est tout ce qu'il y a vraiment a faire. Quand je dis « écouter » cela ne signifie pas mettre le CD en petit fond et entendre des bouts de mélodie, des bouts de paroles quand vous en avez vraiment envie.

Bon ok au début ça peut commencer comme ça et même si c'est comme ça que ça vous plait ben évidemment faites selon vous ; mais moi quand je vous dit que au moins une fois il faut « écouter » Saez c'est a dire qu'il faut être très attentif, comprendre pourquoi il parle de ça, pourquoi a cet instant il lève la voix, pourquoi tel phrase il va la dire de tel façon, a qui il parle réellement, dans le fond est ce que cela nous concerne, est-ce- que cela peut concerner tout le monde ou est-ce que c'est très précis, pourquoi est-ce que l'on est autant sensibilisé par ce qu'il nous raconte, et d'ailleurs qu'est ce qu'il a voulu dire, qu'est-ce qu'il a voulu faire passer exactement, et comment il s'y ai pris...bref je m'arrête là.

En tout cas on apprend des tas de choses grâce à lui , il a un réel talent et si je peux vous donner un conseil avant d' « écouter » Saez,lisez ses textes sans la musique, essayer de comprendre seulement comme ça, tout ce que ça dégage, etc.. après relisez mais en écoutant en même temps. Moi je trouve ça dingue, on change d'univers, on se retrouve dans un endroits de nos pensées que nous même n'arrivons pas a décrire. Toutes les émotions si intimes qu'on peut ressentir que ce soit dans un excès de colère, de tristesse dans un délire lui il parvient à mettre des mots dessus, c'est pour ça Saez on s'y attache très vite, ses chansons devienne un refuge. C'est un véritable artiste.. mais pas le genre d'artiste ou l'on s'arrache la voix et les cheveux quand il passe a la radio, la télé quand on voit une photo de lui, non, ce mec...

comment a t'il fait pour deviner ce qui se cachait tout au fond de moi-même...comment a t'il fait pour savoir...comment a t'il fait pour mettre le doigts dessus...comment a t'il fait pour autant remuer le couteau dans la plaie...comment a t'il fait pour dégager cette certaine atmosphère que tout le monde ne trouve pas forcement en soi mais que tout le monde possède...et comment a t'il fait pour la recréer dans ses chansons et permette a tous de la retrouver.. comment a t'il fait... ?
Une sélection personnelle de vidéos, qui je pense peuvent retranscrire pas mal de cotés de sa musique. Les thèmes sont variés : apathie de la jeunesse, rêve, drogue, amour, spleen, activisme politique, misère, condition humaine, espoir et fuite..

Pour ceux qui débarquent d'une autre planète, le clip de Jeune et con, le single qui l'a fait connaitre en 98 à la sortie de Jours Etranges : http://www.youtube.com/watch?v=3fJYSQDiFY4&feature=related

et une version acoustique pour ceux qui l'aiment : http://frogleouf.free.fr/mp3/saez%20-%20jeune%20et%20con%20(version%20acoustique).mp3

J'veux du nucléaire, chanson d'ouverture de God Blesse, son second (double) album, suivi de Usé : http://www.youtube.com/watch?v=pO4KzgeoZcY

St Petersbourg live, magnifique (tirée de God Blesse, son double album de 2002): http://www.youtube.com/watch?v=Y9uagH5UEZE&feature=related

J'veux m'en aller, chanson qui m'a profondément traumatisé sur le premier album Jours Etranges (qu'il a composé à 19 ans et publié à 21) : http://www.youtube.com/watch?v=0mbtXPu_jjo

En live, elle est encore plus puissante.

Hallelujah, un rêve musical comme beaucoup des chansons calmes de Jours Etranges : http://www.youtube.com/watch?v=jPsaO5gyqtE&feature=related

la même en acoustique : http://www.youtube.com/watch?v=OUGgEHv8jVM&feature=related

J'hallucine, en live sur canal+, tirée de Debbie, le dernier album paru (y'a 4 ans déja quand même, en 2004) : http://www.youtube.com/watch?v=UpZbZZD0Qoo&feature=related

la même tout seul à la guitare, que je trouve à la limite meilleure que la plupart des autres lives de cette chanson : http://www.youtube.com/watch?v=V2Fs-Vyagw8

à noter qu'il est raide défoncé sur les deux vidéos, d'où les mimiques.

Petit Prince, la chanson de fin de Jours Etranges : http://www.youtube.com/watch?v=vTP4RDsM9hU

Tu y crois toi, tiré encore de Debbie : http://www.youtube.com/watch?v=tJcuUsayaDM&feature=related

Rock'n'roll star (de Jours Etranges), sur un clip de Tokio Hotel, la chanson colle TROP BIEN xD : http://www.youtube.com/watch?v=owmgKifGxf4

Autour de moi les fous, de Debbie : http://www.youtube.com/watch?v=AYIyIHk6D2w

Perfect World
, tirée de God Blesse, en live : http://www.youtube.com/watch?v=fMKMw_UhWKc

Défoncé défonce moi, une chanson sur la drogue traitée sous les traits d'une femme : http://www.youtube.com/watch?v=20VUwP08YPI

Menacés mais libres en live : http://www.youtube.com/watch?v=iyDLTAgdWSU

Quelques extraits de concerts retranscrivant aussi les moments rigolos de ceux ci, et l'ambiance chaleureuse de ces derniers :
http://www.youtube.com/watch?v=mqdi4eyE8Xc
http://www.youtube.com/watch?v=AQjfqrvFVKs&feature=related

Crépuscule, tirée de Jours Etranges : http://www.youtube.com/watch?v=ekB8y-_0g_4&feature=related

Discographie :

-Jours Etranges (1998)
-Katagena EP (2002) (EP diffusé gratuitement sur internet, tiré des sessions de God Blesse)
-God Blesse/Katagena '2002) (double album)
-Fils de France (2002) (chanson écrite en urgence avec le second tour 2002 présidentiel et diffusée sur internet)
-Debbie (2004)
-Killing The Lambs (double ? triple ? album dont la sortie est encore incertainement prévue pour fin avril chez Cinq7, label indé)

Bibliographie :
-A Ton Nom (recueil de textes paru en 2002 et difficilement trouvable aujourd'hui)

Malgré tous les on dit, il est resté quelqu'un de très humble et fraternel sur scène. Et pour l'avoir vu en 2002 et en 2005 je peux le confirmer.

Juste de quoi rêver, encore un petit peu.

Parce que jours après jours, je découvre aussi que derrière le désespoir et le spleen de ses chansons, il y a des odes à la vie, des chansons d'espoir, et que Saez fait aussi de la musique pour sa beauté, pour juste ce petit bout d'émotion qui peut naitre dans quelques coeurs au milieu de l'indifférence et du mépris de la masse générale.

Damien Saez, un personnage dont je me souviendrai toujours pour avoir trouvé les mots aux désespoir triste et coconeux du spleen adolescent.

Et parce que à 13 ans, ce disque m'a fait virer dans le rock avec Noir Dez, quittant NTM et Iam pour Nirvana, les Ramones, le Zep ou les Stooges.

C'est seulement au lycée ensuite, à 16-17 ans que la puissance de Jours Etranges m'est arrivée pleinement dans le coeur et l'esprit. Car ce disque correspondait aux émotions qui tourbillonnaient en moi.

Saez me déprime souvent quand je l'écoute, mais c'est trop dur de ne pas prendre plaisir à l'écouter sans sombrer dans une déprime profonde une fois les chansons finies.

Mais quelle musique, et quelles sensations qui me font frémir à chaque fois que je lance un de ses CD/concerts/DVD (les deux dernières catégories étant des bootlegs).

Et c'est un sentiment très profond chez moi, loin des railleries cliché qu'on lui prête, je vais maintenant parler de la zik, qui m'a accompagné depuis la sortie de Jours Etranges, qu'un pote m'a passé dans un pur hasard en 4e ("c'est ma grande soeur en fac à Dijon elle a ramené cet album, écoute le il est terrible") et ça a été un putain de choc niveau musique.

Ensuite, c'est au lycée de 15 à 17 ans que cet album Jours Etranges m'a profondément marqué par ses textes.

J'veux m'en aller reste sans doute la chanson que j'ai du écouter avec le plus de déprime. Elle est celle qui m'a le plus touché dans l'âme à l'époque du lycée.

Elle est simple, bête, puérile.

Mais elle vient d'une émotion de détresse réelle, un truc qui arrive à n'importe qui ado, qui fait qu'un jour, un soir, une heure ou une semaine, on ne sait plus ce qu'on fait ici, et pourquoi on est là, on ne sait plus pourquoi on attend demain, et on perd toute illusion.

Et cette chanson a parfaitement retranscrit ces moments là, ce qui m'a énormément affecté.

Et en live, elle tabasse sa maman. Le rythme synthétique du début commence, Saez scande le we don't need no education / thought control de another brick in the wall II, puis commence, et les guitares sauvages déchirent la batterie sur le refrain. Le final est prodigieusement sauvage, avec Saez qui hurle et séteint sur "inhumanité", avant de chanter les yeux embués "y'a plus d'étoiles dans le ciel", le marmonnant puis le criant éraillé. Puis tout retombe, le rythme synthétique revient derrière les larsens de guitare, et Saez relève la tête, le visage grave : "we don't need no education. we don't need no thought control."

Et là je sais que ce type est un mec qui joue avec son âme crâmée. Et que connard ou pas, défoncé ou pas, pathétique ou pas, il est génial. Puis je vais m'acouder aux barrières pour le titre suivant essouflé par le bordel de la fosse durant ce titre.

Spleen et idéal

Saez a le don de faire ressentir tout le désespoir d'un coeur perdu par le spleen de la vie et le mal être de chacun qui sort ou se tapit selon les périodes, mais pas d'une manière sombre, d'une manière belle et triste, profondément dépressive (lui même est allée trois fois aux urgences pour dépression nerveuses lors de l'enregistremet de l'album) mais belle, sa musique je la trouve superbe.

On critique son dernier LP, on hurle au plagiat de Noir Dez et que en live ça pue.

D'abord, j'ai jamais compris pourquoi on pouvait pas aimer Noir Dez ET Saez et qu'on devait toujours prendre Noir Dez comme échelle de mesure, c'est déja dur pour arriver à leur niveau, pas cool pour les petits jeunes ça.

Et pour continuer le plagiat, passons donc alors à Nirvana et son come as you are tiré de Killing Joke (selon les dires du groupe indus) ou de Teen Spirit inspiré de Louie Louie et des Pixies.

Bref, ce sujet me fâche, faut éviter de confondre hasard, plagiat et hommage/inspiration.

Luke, Eiffel et Saez ont sans doute des références Noir deziennes dans leur musique, et c'est une des choses qui fait qu'on aime leurs albums.

On suit les grands frères, c'est normal, combien de groupes sonnent comme les Stooges ou les Rolling Stones ?

En live il est défoncé, envoie chier les gens, joue mal : comme tous les génies, il est atteint, et c'est dommage. Je dois reconnaitre que sa prestation aux Musilacs 2005 était à chier. Mais celles que j'ai revu ensuite à Villefranche et Chalon ont été superbes, émouvantes et rock. Je retrouvais le Saez de la tournée God Blesse.

On peut critiquer beaucoup de chose chez lui. Son caractère soi-disant de merde, ses compos parfois pas super recherchées, sa voix qui peut agresser sauvagment certaines oreilles chastes, mais ses textes putain, ça c'est ce que j'appel de la poésie.

Aujourd'hui les gens disent qu'ils n'aiment pas Saez parce qu'il a envoyé chier la nana de MCM, parce qu'il s'est barré en plein milieu d'un concert mais surtout parce qu'il ne connaissent que Jeune et con ou Solution. je trouve ça dommage mais la plupart s'arrètent à une chanson...

Quand à ses prestations scéniques perso je n'ai "presque" jamais été déçu et dieu sait que je l'ai vu un sacré paquet de fois en concert.

Voir ce petit bout de mec tout seul derière un piano ou une guitare dans un grand théatre, ou en transe dans le déluge éléctrique d'avec son groupe dans une salle de concert, ça vous secoue les tripes et vous ne pouvez pas en ressortir indemne. Même une amie à moi qui n'aimait pas et que j'ai invité est ressortie sans savoir quoi dire tellement elle avait été bluffée.

Allez danse Debbie, toute nue dans les bars, allez chante la vie, au gré des gyrophares.

Le truc bien de son dernier album justement est qu'il diversifie et travaille plus ses textes du coté littéraire. Le premier album était un cri de la jeunesse, le deuxième une experimentation "adulescente" (un esprit froncièrement ado par les textes dans un travail de composition à haute recherche et maturité) et le dernier est un excellent disque de rock baudelairien à la Smashing Pumpkins ou à la Noir Dez période Des Visages des Figures, ça sent la fumée, l'opium, les lancinements, l'oubli et plein de trucs.

Je n'aime pas le morfondage qui transforme les gens en victimes de tout (genre les blogs de pseudos dépressifs "personne ne m'aime et j'suis différent, la vie est moche"), mais Saez pour moi ne se plaint pas : il chante simplement les sentiments de l'adolescence sous toutes ses formes, du désespoir et de l'impuissance (Crépuscule / Jeune et con / J'veux m'en aller) à la colère (Solutions / Black Skirt), l'amour et l'espoir (Menacés mais libres / J'veux qu'on baise sur ma tombe / Amandine II / Jeune et con) ou le dégout (Sauver cette étoile / Solutions) qui se transforment en blasement amère (Massoud / No place for us).

Pis faut arrêter de penser que la déprime est un truc pour se donner genre.

Le monde est moche et beau, mais pas blanc ou noir, donc la déprime n'est pas une plaie. C'est un sentiment dangereux, engourdissant et doux, mais la beauté de la musique de Saez ne se trouvera pas sous ecstasy à vouloir galocher tout ce qui passer.

Un album de Saez s'écoute calmement, en conflit ou en paix avec ses propres émotions, et je pense seul, ou avec quelqu'un qui a le même attachement que soi même à sa musique.

Ca évite les "pfffouh tu peux changer, Saez c'est naze".

Disons que Saez, je vais pas en faire un album pour ma voiture ou pour sauter contre un mur, je vais l'écouter lors d'une soirée tranquille, lorsque j'écris ou que je dessine, ou lors d'un voyage.

De première apparence il peut semblaire pseudo réac dépressif mais en fait sa grande force est de retranscrire les sentiments de la jeunesse rêveuse dans ses chansons.

J'ai lu le sourire aux lèvres ya pas longtemps une critique d'un pauvre débile déversant l'aigreur qu'il avait comme beaucoup contre Saez juste pour avoir entendu Jeune et con, et qui affirmait que Saez était un petit bourgeois réac qui avait fait le conservatoire de Paris et qui se permettait de se donner un air de "chanteur de la vie de rue".

C'est un fait, quand Saez chante on pense davantage à un troupeau de brebis égarées au sommet d'une colline qu'à un chanteur rock, sa voix de cancéreux peut agacer autant qu'elle peut plaire.

Saez a écrit de superbes chansons, de Montée à la haut à Mélancolie en passant par Voici la mort. Et, oui, monsieur Damien a fait le conservatoire de Paris (ce qui n'est pas rien vu le niveau requis), oui ses textes d'anar à deux balles font rire, mais ceux de Brassens et Noir Dez n'étaient-ils pas aussi "ridicules" ?

Parce que les chanteurs bobo-gauchistes-politisés-africanophiles-tiers-mondistes ont a pas eu à attendre Saez pour les entendre, stigmatiser un album à travers ses chansons les plus mauvaises est un exercice qui ne nécessite pas plus d'adresse que la provocation de chiens en rut (je parle du mec qui citait Saez par ses chansons les plus bancales ou ouvertes à la controverse).

Les gens vomissent ses textes et ses compos mais tout est affaire de goût et l'on sait qu'il y a les bons et les mauvais (ça c'était ma minute égocentrique).

Rappellons juste que la chanson "solutions" décriée par tant d'esprits anti-conceptualist est d'abord un cri jeté à la gueule des bobo-bourgeois des victoires de la musique.

C'est étrange mais chaque fait remis dans son contexte lui donne une nouvelle profondeur, un sens inconnu.

C'est pour ça que la télé désinforme si bien, tout y est dilaté, tronqué, biaisé.

Vive la France.

Qu'on me cite 10 songwriters français meilleurs que Saez (d'accord pour Brel ou Ferré, Cantat ou ses pères, pour Brassens et ses pairs un peu moins)

(je précise que je réponds à personne en particulier hein, je dérive gentiment sur une anecdote qui m'est arrivée car je tiens à exprimer mon affection pour ce petit génie dijonnais ^^)

we don't need no education
we don't need no thought control.

Saez ne chante que le spleen moderne, la désillusion d'une génération crâmée qui arrive sur une planète défoncée et qui est tellement désabusée qu'elle ne fait rien pour changer les choses, car elle ne sait pas par quelle fuite attaquer pour colmater les brèches.

je veux pas crever dans cette inhumanité
moi qui rêve juste de rêver.


Saez est un personnage que j'estimerai autant que Kurt Cobain, Léo Ferré ou Bertrand Cantat. Pour son songwriting exorcisant les peines de l'âme humaine en une musique pleine d'urgence et de détresse face à ce truc à moitié pourri et moitié magnifique qu'on appelle "vivre".


sous les soleils 2000
rien ne va changer


Il hurlait ça y'a dix ans.

Il avait pas franchement tord.

Enfant d'une génération ratée
Qui pensait qu'à rêver
De drapeaux blancs
Moi j' veux du nucléaire
J'veux du sexe et du sang
Des bombes dans le RER
M ême si je ne suis qu'un enfant


Car je sais qu'un jour on s'envolera

Par où commencer si on veut découvrir Saez ou s'initier plus en profondeur alors ?

Si on débute avec Saez, faut écouter le premier, Jours Etranges, il est superbe. Debbie est plus classieux et plus atmosphérique, God Blesse est le plus difficile d'accès, très immature forcé mélangé à l'émotion brute, avec textes très "adultescents", mais certaines chansons comme Massoud, Voici la Mort, Light My Way, Perfect World ou No Place For Us sont superbes.

J'ai eu beaucoup plus de mal à rentrer dans God Blesse/Katagena, déja passqu'à 15-16 ans j'avais pas la même approche que maintenant de cet album (forcément je cherchais des trucs plus saturés comme Solution, alors qu'aujourd'hui, des chansons comme Massoud, Light The Way ou Les Hommes me filent le frisson), et parce que je l'ai trouvé vraiment massif et dense, très cliché d'apparence (ce qui lui a valu d'être descendu en flèche par les critiques bienpensantes de l'élite rock "mature et recherché toussa" qui allaient jusqu'à se foutre de lui parce qu'il reprenait Radiohead et Ben Harper sur scène), et qu'il nécessite une investigation pour être apprécié. Parfois, je le compare (à tort ou à raison) à Mellon Collie & The Infinite Sadness des Smashing Pumpkins (je les emploie souvent ici, mais il est indéniable qu'ils ont influencés Damien, d'ailleurs c'est un de ses groupes préférés dont il reprenait Cherub Rock et 1979 sur scène à ses débuts).

Alors que Debbie au contraire, j'ai adhéré immédiatement. Le coté rock pur aide grandement, on est immergés plus vite, mais le lyrisme noir de l'album est quand même super différent de Jours Etranges auquel on a trop souvent assimilé une comparaison ("ya des guitares donc ça revient à Jours Etranges").

Après, les ambiances sont hyper travaillées, souvent je pense aux Smashing Pumpkins, à Noir Désir ou à Jours Etranges oui, mais en même temps, avec du recul, je trouve que cet album à son univers propre. C'est peut être le plus "sérieux" de Saez. Le premier était utopiste cramé et agonisant, le second encore plus avec une ironie violente et adolescente pure, et une schizophrénie du rire aux larmes (entre Light the way et No place for us y'a un monde coté paroles), mais celui là n'a pas de second degré ou de je m'en foutisme, c'est vachement plus "cru" je trouve, chais pas trop comment expliquer.

Mais il reste un album que j'arrive difficilement à départager avec God Blesse. C'est sur, il est plus court et moins mastoc, mais artistiquement, God Blesse est super long et fouillé, mais Debbie est ciselé dans sa compo musicale et lyricale, les deux albums se valent autant pour moi.

Juste que j'ai mis bien plus de temps à apprécier God Blesse que Debbie.

Après, j'ai écouté God Blesse à 15 ans, et Debbie à 17. Peut être que sur la fin du lycée, on prend conscience de pleins de trucs et que j'avais pas la même vision musicale, lyrique et artistique de la chose...


Such a perfect world.

Un dernier lien pour les curieux ou les fans : http://www.saezlive.net/

C'est la communauté francophone sur Saez, qui met notamment en ligne tout ce qui se récupère en bootleg audio et vidéo de ses tournées, tout ce qui a été récupéré pour le moment est archivé et dispo en direct download, depuis la tournée Jours Etranges à la tournée acoustique de 2007 (qui laissait un avant gout du prochain album).

C'est totalement légal, étant donné que Saez lui même a expliqué qu'il ne voulait pas produire d'album live pour une maison de disques, et laissait donc les enregistrements de ses lives circuler sur le net pour ses fans.

On trouve, outre les bootlegs vidéos et audio, les releases internet de Saez, à savoir Fils de France (la chanson) et l'EP Katagena 7 titres qu'il a distribué gratuitement sur son site lors de la sortie de God Blesse, "juste un peu de musique pour partager un moment", comme il l'avait défini (Katagena EP est assez instrumental en effet).

On y trouve aussi des interviews et sessions télés et radio et des extraits de presse. ;)

Pour terminer, coté actu, son prochain album devrait arriver d'ici avril "normalement". Il était question d'un double CD anglais/français, et les rumeurs les plus obscures passent à un triple CD :shock: ! Rappelons que Saez a quitté sa maison de disques et a tourné en concerts depuis la sortie de Debbie. Il a laché quelques trucs sur le net du prochain album appelé temporairement "Killing The Lambs" par les fans. Une chanson française, d'autres en anglaise, quasimment toutes dans un style electro acoustique, entre de la folk, Radiohead et les Smashing Pumpkins, ce qui laisse penser que cet album pourrait pas mal changer de Jours Etranges et Debbie, et retourner en partie vers des territoires abordés avec God Blesse.

2 albums pour 2008

Ce n'est pas un mais deux albums que nous offrira Saez pour 2008: l'un en français et l'autre en anglais. De plus, d'autres surprises devraient illuminer cette année 2008 selon l'interview de Rock mag.
Mp3 et vidéos
-------------------
Retrouvez les mp3 et les vidéos des concerts de Juin sur Saezlive
Album and Tour 2008
-----------------------
Il semblerait que la sortie de l'album soit pour 2008. Il va donc falloir être patient ! Voici quelques titres qui devraient en faire partie: When you walk by - Your way to heaven - Pill for the ride - Julie - The hell with them all - Holding on to you - Drive me

24 février 2008 :: Et ce quatrième album alors ?

Comme toujours dans le monde saezien, plus la sortie d'un album approche, plus les rumeurs circulent.

D'abord annoncé très vaguement pour le premier trimestre 2008 via le myspace officiel, puis plus concretement pour le 7 avril 2008 par le label du groupe, le voila qui serait reporté de deux semaines, soit au 21 avril. Parallelement RockMag annonce lui un EP pour fin mars... Allez décerner le vrai du faux la dedans !

Il en est de même pour le contenu de l'album... On a parlé de textes anglais après les premiers extraits du myspace, puis de nouvelles chansons en francais, avant de proposer un double francais/anglais. Et voila que maintenant apparait l'idée folle d'un triple album.

Au final, si l'avenir reste plus que flou, saez fait parler de lui et le nouvel opus très attendu.
et les releases ont été concentrées ici : http://miaouworg.free.fr/--%3c%20muzzic%20%3e-/Saez/

Je vais kiffer cet album, même si il n'y a plus l'urgence de Jours Etranges.

Ca me fait vraiment penser à une suite directe de Debbie, en plus lourd.

Concernant les titres, Jeunesse lève toi, le dernier single paru (en français of course, la première chanson depuis toutes les nouvelles chantées en anglais lors des concerts de cet été) m'a un peu déçu, trop calme. Mais Numb ou Killing The Lamb par exemples sont des chansons aux ambiances extraordinaires.

J'suis en train découter Numb d'ailleurs :D . Prenante \o/ !

Killing The Lambs est sublime de malaise et de mélancolie jointe, une ambiance unique.

Yellow Tricyle est jolie mais m'a pas frappé l'oreille plus que ça.

Ca me fait par moment penser au Smashing Pumpkins, surtout la voix, proche de Corgan dans les aigus (les Pumpkins était en plus un des groupes phares du Damien), et dans les structures comme celle de Numb.

Du tout bon cet album pour l'instant.

Voila, je referme ici mon dossier. Mine de rien, je viens de prendre deux heures de plus pour le taper. C'est peut être long, mais j'avais vraiment envie de vous parler de ce musicien trop souvent et à titre injuste mésestimé.

Et aussi tout simplement car il a réellement chamboulé mon âme quand je l'ai écouté. Je crois que quelque part, dans ses paroles et sa musique, Pagoda dont j'ai parlé récemment se retrouvait entre deux influences majeures, Saez et Nirvana. Il fallait donc qu'un jour je parle de Saez, qui reste unique pour moi.

J'espère juste que ça vous aura donné envie d'écouter et de vous pencher dessus sans à priori, voire même que les vidéos en haut vous auront plu. La plupart des lives postés sont trouvables sur Saezlive, en cherchant par rapport aux dates, on tombe dessus facilement.


Et malgré tout le coté "sombre" qui pourrait émaner de l'article par les utilisations des mots "déprime", "spleen" et "mélancolie" répétés, ne prenez pas peur, la musique de Damien n'est pas un truc de gothique suicidaire, mais de profondément romantique en emme même, et elle contient son lot d'utopies, de sourires et d'espoirs. Laissez vous bercer et envolez vous sur son vélo volant, à toute allure nous tuerons le temps.

Enfin, si vous arrivez à cette ligne, ben je vous remercie déja d'avoir lu ce truc, car je devine à l'avance que la moitié voire les trois quarts des gens vont zapper en disant "trop long" ;)
Dernière édition par Koma le 28 Fév 2008 21:58, édité 1 fois.
your love is a dragster wave
it makes us breathe like two machines.
Avatar de l’utilisateur
Koma
Doors Of Perception
 
Messages: 5435
Inscription: 30 Sep 2006 10:57
Localisation: jours étranges

Messagede Luciole » 28 Fév 2008 21:45

Saez avec Jours Etranges ça été mon premier album album rock, la première claque musicale que je me sois pris dans la tête. Cet album a quelque chose de spécial pour moi, c'est lui qui m'a fait me plonger dans la musique jusqu'au cou, et pourtant quand je l'ai acheté, je l'ai écouté quelques fois et j'ai laissé tombé car je ne prêtais pas attention aux paroles, j'aimais Jeune et con et Montée Là-Haut, la première parce qu'elle était "rock" et la seconde parce qu'elle me touchait quand je commençais à me sentir mal.
Après en seconde, j'ai recommencé à l'écouter presque par hasard et j'ai vraiment entendu ses chansons. J'ai vu qu'un nouvel album était sorti (le double God Bless) et je l'ai acheté, j'ai trouvé l'EP de Katagena sur saezlive, et je les ai écoutés, je les ai fais tourner en boucle pendant des semaines, a chaque nouvelle écoute j'avais l'impression de découvrir des nouveaux trucs qui m'avaient échappé avant. Les 4 Thème (qui durent en tout ~30min), je ne les aimais pas trop au début, mais ils dégagent tellement une sensation aérienne que je m'y suis finalement rendu. Que dire d'autre ? L'album Katagena est un vrai chef d'œuvre, toutes les chansons sont parfaites, je le préfère légèrement à God Bless, malgré sa qualité.
Debbie, enfin. Un album plus rock à mon goût, plus court mais toujours aussi bon. Des paroles toujours aussi touchantes et belles, je ne saurais dire lequel des titres est mon préféré.
Saez, pour moi, c'est des chansons criantes de vérité, criantes de ce qu'il y a dans ma tête, de ce que je ressens, c'est des chansons qui peuvent me mettre mal, qui me font me sentir bizarre au minimum. C'est des textes qui peuvent être sombres et complètement torturés, mais desquels finit toujours par briller une lueur d'espoir, l'espoir qu'il y ai un jour l'espoir, c'est la petite étincelle qui brille au fond des ténèbres et qui ne demande qu'à grandir pourvu qu'on lui en laisse la chance. C'est ça sa musique pour moi, et c'est peut-être ce qu'il y a de plus beau.
Après des années que j'en rêvais, j'ai pu aller le voir en live cet été aux Nuits de Fourvières à Lyon. J'avais un peu peur qu'il soit complètement défoncé et ne puisse pas assurer, mais ça n'a pas été le cas. On a eu droit a un Damien Saez humble et seul devant son public, en acoustique à la guitare ou au piano, toujours avec une clope à la main et une petite blague à sortir. Le public était étrange, c'étaient vraiment des fans qui connaissent tout son répertoire par cœur, qui au premier accord d'une chanson se mettent à chanter de tête les paroles. C'était bizarre, il y avait soit des jeunes émos de moins de 20 ans, soit des trentenaires un peu bobos, qui venaient pour écouter de la poésie de ce siècle.
Quelque chose qui peut paraître futile, mais c'est la première fois que j'ai vu des gens pleurer en entendant une chanson pendant un concert.
-Notre président, parfois, on dirait un spam.-

Chère vieille Europe, cher vieux continent, putain autoritaire,
aristocrate et libertaire, bourgeoise et ouvrière,
pourpre et pomponnée de grands siècles et colosses titubants.
Regarde tes épaules voûtées, pas moyen d'épousseter d'un seul geste,
d'un seul, les vieilles pellicules, les peaux mortes d'hier et tabula rasa...
Avatar de l’utilisateur
Luciole
joueur confirmé
 
Messages: 394
Inscription: 07 Nov 2007 14:04
Localisation: Annecy (74) ou Lyon

Messagede Koma » 28 Fév 2008 22:05

Quelque chose qui peut paraître futile, mais c'est la première fois que j'ai vu des gens pleurer en entendant une chanson pendant un concert.

Ca m'est arrivé plusieurs fois durant ses concerts. La première fois je m'en souviens, c'était sur St Petersbourg.

Et lui aussi je l'ai vu pleurer.

J'aurais voulu aller à Lyon cet été, je devais normalement faire un des soirs aux Nuits de Fourvières.

En plus, d'après les boots audio et les vidéos, l'ambiance était super, y'avait pas de connasses groupies de douze ans qui hurlaient au premier rang (comme celles qui ont pourri un peu la tournée God Blesse et beaucoup la tournée Debbie), et les gens présent, le buzz de God Blesse chez les ados passé (ados qui je pense n'ont compris d'ailleurs qu'au tiers cet album, quand je parlais de Saez avec des gens de mon lycée, j'ai trouvé deux fans, et j'étais effaré devant la bêtise du reste des "fans"/groupies)), avaient en effet l'air d'être des fans véritables présents, et Saez avait l'air bien mieux que sur la tournée Debbie ou il avait réellement commencé à se défoncer un peu trop.

Je suis content de trouver ici quelqu'un qui comprenne ce que j'ai ressenti aussi quand j'ai écouté cet artiste.
your love is a dragster wave
it makes us breathe like two machines.
Avatar de l’utilisateur
Koma
Doors Of Perception
 
Messages: 5435
Inscription: 30 Sep 2006 10:57
Localisation: jours étranges

Messagede Nours » 28 Fév 2008 22:08

Je vais pas m'étendre sur cet artiste que je connais très peu, mais j'ai juste envie de contrebalancer le mythe en disant que mon ex-copine était allé le voir en concert ( Liège ) et qu'il s'est cassé au bout d'un quart d'heure. Et pas de remboursement de places. Fouttage de guele ?
Avatar de l’utilisateur
Nours
Panda Tyranique
 
Messages: 4710
Inscription: 08 Mai 2006 19:16
Localisation: Région Parisienne

Messagede Koma » 28 Fév 2008 22:13

Justement, c'est ce dont je parle, la tournée Debbie a été très éprouvante, car il était à bout, non seulement parce que la maison de disque refusait ses divergences artistiques et lui mettaient une pression de faire un disque et une tournée "rock star" et parce que la défonce allait trop loin chez lui (en fait, pas si loin, mais comme il le dit lui même, il est extrêmement sensible aux trucs de bases comme du shit, de la beuh ou un ecsta, et il "part" très vite). Ajoute à cela des concerts où les 5 premiers rangs étaient des petites connes de treize ans hurlant "hiii damiiiien t'es beauuuuu" (j'ai connu ça plusieurs fois), et il est compréhensible qu'un mec venu pour essayer de livrer de la musique, de la poésie et des émotions se casse exaspéré.

Par contre, pour les places, on touche un autre problème : c'est aux organisateurs du concert de les rembourser dans ce cas là, car c'est eux qui empochent avant tout.

Luciole, je voulais savoir, tu as écouté les chansons de 2007 ?
your love is a dragster wave
it makes us breathe like two machines.
Avatar de l’utilisateur
Koma
Doors Of Perception
 
Messages: 5435
Inscription: 30 Sep 2006 10:57
Localisation: jours étranges

Messagede Luciole » 28 Fév 2008 22:31

Yep, en concert ^^

Sinon, j'ai écouté sur le MySpace et j'ai dl celles que j'ai pu, mais la qualité est assez mauvaise , c'est dommage.
Jeunesse lève-toi, c'est le pendant 2007 de Fils de France, mais en plus posé.
En nouvelles que j'ai entendu (il y en a peut-être des qui ne sont que des inédites live ou que je n'avais juste jamais entendu auparavant), il y a : Your Way To Heaven, Pill For The Ride, Julie, Killing The Lamb, Yellow Tricycle, A L'Alhambra, Marie et une Reprise de Famous Blue Raincoat de Cohen. J'ai aussi trouvé une chanson intitulée "ébauche n°2" et qui serait un poème de Baudelaire pour ce qui est des paroles, ça serait tiré d'un single. Perso je l'adore.

Pour ce qui est des concerts, moi aussi je craignais qu'il ne soit défoncé, mais il était clean, très humble avec le public et touchant. Il y a bien eu quelques imbéciles pour faire les groupies, mais le public était surtout très calme et attentif aux musiques, les gens étaient pas stressés ou quoi, on était dans le petit théâtre romain donc c'était très intimiste, avec les feux d'artifice en fond lumineux car c'était le 14 juillet ...
-Notre président, parfois, on dirait un spam.-

Chère vieille Europe, cher vieux continent, putain autoritaire,
aristocrate et libertaire, bourgeoise et ouvrière,
pourpre et pomponnée de grands siècles et colosses titubants.
Regarde tes épaules voûtées, pas moyen d'épousseter d'un seul geste,
d'un seul, les vieilles pellicules, les peaux mortes d'hier et tabula rasa...
Avatar de l’utilisateur
Luciole
joueur confirmé
 
Messages: 394
Inscription: 07 Nov 2007 14:04
Localisation: Annecy (74) ou Lyon

Messagede Crypto » 29 Fév 2008 16:56

Je ne connaissais que son titre Jeune & Con et jusqu'à preuve du contraire (du moins par rapport aux liens que tu as proposé) ça reste en mon sens son meilleur morceau, que ce soit au niveau de la voix qui adhère bien avec la partie instrumentale ou encore la composition globale de la chose. D'ailleurs, tu parles tu fais références aux Smashing Pumpkins pour les ambiances soi-disantes proches de celles de D. Saez et je me suis fait la même remarque mais plutôt au niveau de la voix à vrai dire, bien que celle de Billy Corgan m'apparaisse comme étant plus "prononcée" que celle de l'artiste présenter ici (chose qui dans mon cas n'a pas tendance à arranger les choses quant à une appréciation grandissante pour notre "jeune" Français) dans le sens où je déteste la voix de Corgan...

C'est un fait, quand Saez chante on pense davantage à un troupeau de brebis égarées au sommet d'une colline qu'à un chanteur rock, sa voix de cancéreux peut agacer autant qu'elle peut plaire.


C'est à peu de choses près la vision que j'ai de la chose, par ailleurs sa voix m'enjoint à considérer qu'il est capable de chanter énormément de choses tant celle-ci peut sonner d'une façon dite "Punk".
Crypto
Douce Fleur Bleue du Printemps
 
Messages: 4313
Inscription: 15 Juil 2006 02:02

Messagede Koma » 29 Fév 2008 18:42

En nouvelles que j'ai entendu (il y en a peut-être des qui ne sont que des inédites live ou que je n'avais juste jamais entendu auparavant), il y a : Your Way To Heaven, Pill For The Ride, Julie, Killing The Lamb, Yellow Tricycle, A L'Alhambra, Marie et une Reprise de Famous Blue Raincoat de Cohen. J'ai aussi trouvé une chanson intitulée "ébauche n°2" et qui serait un poème de Baudelaire pour ce qui est des paroles, ça serait tiré d'un single. Perso je l'adore.

Sur le lien que j'ai donné à la fin du topic, y'a des releases studio/roughs et lives, écoute Numb.

Ebauche n°2 est une reprise des Femmes Damnées (enfin une partie du texte), un des poèmes de Spleen et Idéal des Fleurs du Mal. Elle est géniale, moi aussi j'adore, et la fin bute. Il a décalé d'ailleurs des vers et des rythmes de lectures pour adapter la poésie en slam. Elle est en fait une B-side tirée à l'époque du single de Sauver cette étoile.

Je suppose que la première Ebauche est une démo comme Amandine I (inaudible malheureusement, le son des démos que j'ai trouvé est trop sourd et dégueulasse).

Je ne connaissais que son titre Jeune & Con et jusqu'à preuve du contraire (du moins par rapport aux liens que tu as proposé) ça reste en mon sens son meilleur morceau, que ce soit au niveau de la voix qui adhère bien avec la partie instrumentale ou encore la composition globale de la chose. D'ailleurs, tu parles tu fais références aux Smashing Pumpkins pour les ambiances soi-disantes proches de celles de D. Saez et je me suis fait la même remarque mais plutôt au niveau de la voix à vrai dire, bien que celle de Billy Corgan m'apparaisse comme étant plus "prononcée" que celle de l'artiste présenter ici (chose qui dans mon cas n'a pas tendance à arranger les choses quant à une appréciation grandissante pour notre "jeune" Français) dans le sens où je déteste la voix de Corgan...

Ouais, on peut voir aussi ça comme ça, sa voix sonne comme Corgan en moins prononcée, mais elle a un coté rocailleux et brisé plus frappant que Corgan qui a plus une voix haut perchée et nasale.


C'est à peu de choses près la vision que j'ai de la chose, par ailleurs sa voix m'enjoint à considérer qu'il est capable de chanter énormément de choses tant celle-ci peut sonner d'une façon dite "Punk".
C'est justement ça qui me plait dans ses lives, les chansons à la base rock prennent encore plus de puissance autant dans la voix que dans les instrus jouent encore plus crade et plus fort (J'veux m'en aller, Rock'n'roll star, Solution...), et les chansons à la base calme ils peut les transformer (Massoud ou Perfect world il les avait parfois jouées en éléctrique).

Par exemple dans Jeune et con, le son est plus en avant que le morceau album, et y'a un putain de solo déglingué dans la chanson que y'a pas en version CD : http://fr.youtube.com/watch?v=jQRKWSRfF ... re=related

(faut écouter un live audio, le son est meilleur :)

D'ailleurs, certaines chansons exclusives aux lives sont vachement aggressives, je pense à l'ironique et en même temps vachement grave Black Skirt ou à Défoncé Défonce Moi (postée en vidéo en haut) ou encore à ses reprises/massacres exprès de trucs débiles, comme le thème de Titanic de Lara Fabian où il chante comme un porc dessus ou encore la chanson de Beyoncé qu'il reprend façon rock..), voire même l'ébauche de Solutionqu'il fait aux Victoires de la Musique en débutant sur Thank You de Dido et en enchainant sur Jeune et con, à l'époque, la chanson s'était improvisée sur scène, et je dois dire qu'il a pas mal réussi son coup), même s'il a développé pas mal de trucs calmes ensuite au piano ou en acoustique sur les tournées God Blesse, Debbie et Killing The Lambs.
your love is a dragster wave
it makes us breathe like two machines.
Avatar de l’utilisateur
Koma
Doors Of Perception
 
Messages: 5435
Inscription: 30 Sep 2006 10:57
Localisation: jours étranges

Messagede Oza » 29 Fév 2008 19:30

Ouah!! Pour une fois qu'il y a un topic dans I've got a feeling sur un chanteur que j'aime! \o/

J'ai pas tout lu, mais +1000 koma juste pour l'ouverture du topic :kissou:

EDIT: je vais quand même essayer de m'étaler un peu, histoire que ça ne ressemble pas à un simple flood. Je suis presque d'accord avec crypto, Jeune et Con est l'un de ces meilleurs morceau, à la gratte j'ai voulu essayer mais vu mon niveau très très très faible, c'était pas la peine ^^

J'adore "montée la haut", mais j'aime pas comment staph se fou de sa gueule sur ce morceau quand il le joue... lol (la aussi c probablement une chanson qui fait pleurer le public lors d'un concert, et qui doit probablement le faire pleurer lui aussi.)
C'est LA chanson qui m'as motivé à faire de la guitare, d'ailleurs c a peu près la seule que je sais vraiment jouer, mais je n'ai retrouvé cette motivation dans aucune autre chanson...

J'ai écouté je ne sais combien de fois l'album jours etranges quand j'était ado ^^, j'ai un peu écouté ces autres albums plus tard, mais sans plus. Disons que ma période Saez été un peu passé ^^ mais je prend plus de plaisir a écouté cet album car ça fait remonté plein de souvenir...
Avatar de l’utilisateur
Oza
Queen Of The Geeks
 
Messages: 1403
Inscription: 26 Oct 2007 17:29

Messagede Koma » 29 Fév 2008 19:39

http://fr.youtube.com/watch?v=TE1rcGk4NvU

l'Ebauche 2 de Saez des Femmes Damnées de Baudelaire, dont on parlait plus haut. C'est du slam cependant, pas une chanson.
your love is a dragster wave
it makes us breathe like two machines.
Avatar de l’utilisateur
Koma
Doors Of Perception
 
Messages: 5435
Inscription: 30 Sep 2006 10:57
Localisation: jours étranges

Messagede Luciole » 29 Fév 2008 20:56

Je ne sais pas si tu as entendu la reprise qu'il a faite de La Prière de Brassens sur la compile Les Oiseaux de Passages. Je la trouve vraiment excellente aussi.

EDIT lien : http://www.megaupload.com/fr/?d=OKMTTPVQ
-Notre président, parfois, on dirait un spam.-

Chère vieille Europe, cher vieux continent, putain autoritaire,
aristocrate et libertaire, bourgeoise et ouvrière,
pourpre et pomponnée de grands siècles et colosses titubants.
Regarde tes épaules voûtées, pas moyen d'épousseter d'un seul geste,
d'un seul, les vieilles pellicules, les peaux mortes d'hier et tabula rasa...
Avatar de l’utilisateur
Luciole
joueur confirmé
 
Messages: 394
Inscription: 07 Nov 2007 14:04
Localisation: Annecy (74) ou Lyon

Messagede Koma » 01 Mar 2008 11:45

Non, j'avais lu qu'il avait participé à un tribute mais je me souvenais plus si c'était de Brassens ou de Ferré, merci du lien ;)

edit : elle gère.
your love is a dragster wave
it makes us breathe like two machines.
Avatar de l’utilisateur
Koma
Doors Of Perception
 
Messages: 5435
Inscription: 30 Sep 2006 10:57
Localisation: jours étranges

Messagede A-ThO[m] » 04 Mar 2008 19:25

hier soir j'ai mis un dvd de musqie au pif dans ma chaine hi-fi
et j'me suis donc écouté son album
je crois que a chaque fois que j'écoute une de ses chansons sa me rentre encore plus fort a l'intérieur et chaque chanson me rappelle quelquechose

je crois qu'on peut dire que c'est un chanteur populaire dans ce sens
parceque ses chansons touchent les gens et les gens peuvent s'approprier eux memes ses chansons
houla sa doit etre incompréhensible ...
désolé si vous avez rien compris ...
(\___/) Ceci est Lapinator.
(=' . '=) Copiez/collez-le dans votre signature
(")__(") pour l'aider à dominer le monde.
Avatar de l’utilisateur
A-ThO[m]
Petit Scarabé Métamorphe
 
Messages: 1021
Inscription: 18 Aoû 2007 18:07

Messagede Koma » 05 Mar 2008 18:22

moi je trouve ça très vrai. :angel:
your love is a dragster wave
it makes us breathe like two machines.
Avatar de l’utilisateur
Koma
Doors Of Perception
 
Messages: 5435
Inscription: 30 Sep 2006 10:57
Localisation: jours étranges

Messagede A-ThO[m] » 05 Mar 2008 18:58

:love: :kissou: :love: :kissou: :love: :kissou: :love: :kissou:

quelqu'un qui me comprend !!!!


:love: :kissou: :love: :kissou: :love: :kissou: :love: :kissou:

:angel: :angel: :angel:
(\___/) Ceci est Lapinator.
(=' . '=) Copiez/collez-le dans votre signature
(")__(") pour l'aider à dominer le monde.
Avatar de l’utilisateur
A-ThO[m]
Petit Scarabé Métamorphe
 
Messages: 1021
Inscription: 18 Aoû 2007 18:07

Suivante

Retourner vers I've got a feeliiiiiing

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron