Le spatial

votre quotidien vos debats ici vous discutez de ce que vous avez envie, de ce qui vous revolte ou passionne

Modérateur: Beck team

Re: Le spatial

Messagede Aveuh » 09 Avr 2009 10:34

Je viens d'en lire un peu plus au sujet des champs magnétiques & co.

Donc, si je récapitule :P Le champ magnétique de notre chère planète nous protège non pas des rayonnements du soleil mais des vents solaires (qui sont grosso modo des ions et des électrons éjectés du soleil de par son activité). Petit aparté : Ces particules seront piégés par le champ magnétique terrestre (bon je vais dire magnetosphere a partir de maintenant c'est plus court) et ont tendance a se condenser vers les pôles ce qui provoque ... des auroles boréales ou australes :)

En ce qui concerne les rayonnements du soleil, donc de la lumière (qui sont tous des rayonnements électromagnétiques) : la couche d'ozone barre la route aux rayonnements UV (enfin en partie) ... reste que je sais pas vraiment ce qui arrête les autres types de rayonnements (rayons X, rayons gamma, etc.). Je vais essayer de me renseigner auprès d'un pote qui est dans le domaine et je vous tiens au jus :P

Pour ce qui est de la distance d'éloignement au soleil, je pense que le rayonnement diminue un peu du fait des "obstacles" sur le chemin jusqu'à Mars (autant dire qu'il y en a peu). Mais de manière générale, faut voir le soleil comme une grosse ampoule qui émet un sacré paquet de lumière ... Et qu'il faudrait s'en éloigner bien plus pour pas être éclairé par celui-ci, et donc recevoir une quantité significativement moindre de saloperies.

Donc si on résume pour Mars : pas de magnetosphère (la planète est morte) donc pas de protection contre les vents solaires, et j'ai pas réussi a trouver d'infos sur une quelconque couche permettant d'arrêter des rayonnements electro magnétiques a l'instar de notre couche d'ozone. Donc autant dire qu'il fait pas bon vivre à la surface de Mars (et encore, on a sauté le passage sur la température et la pression à sa surface :D).
We pretend it's personality
But it's really sexuality
We put faith in love and honesty
But the stuff that makes our history and sets us free is curiosity


Pain of Salvation - Curiosity
Avatar de l’utilisateur
Aveuh
Admin très con à la retraite
 
Messages: 4678
Inscription: 06 Juil 2006 21:04
Localisation: Paris mon amûûûr

Re: Le spatial

Messagede Chewy » 09 Avr 2009 10:51

En ce qui concerne l'étendue de la "lumière" émise par la grosse ampoule (ie, notre soleil), les vents solaire repoussent le "milieu interstellaire" (à définir, encore une fois, le vide n'étant pas si vide que ça, hein:D), jusqu'à un certain point (qui fluctue avec la force du vent solaire). Ce point, ou plutôt cette surface (la lumière c'est en 3D, la surface de contact avec le milieu interstellaire c'est donc de la 2D), sert pour l'instant aux scientifiques à définir les limites du système solaire.

En gros, le système solaire, c'est partout où arrivent les vents solaires.

Le milieu stellaire, c'est ça selon wikipedia :
En astronomie, le milieu interstellaire est le gaz raréfié qui, dans une galaxie, existe entre les étoiles et leur environnement proche. Ce gaz est habituellement extrêmement ténu, avec des densités de matière typiques allant de 10 à 100 particules par décimètre cube (ou litre). On inclut également sous la dénomination milieu interstellaire les nébuleuses planétaires, les enveloppes de novae et supernovae et l'environnement des noyaux actifs de galaxies. Dans ces cas, les densités sont plus élevées (jusqu'à 100 000 particules par cm3).


Composition [modifier]

Dans le milieu interstellaire, le gaz et les grains de poussière sont intimement mêlés. Un milieu interstellaire est présent dans toutes les galaxies spirales, spirales barrées et irrégulières. Il est quasiment inexistant dans les galaxies elliptiques et lenticulaires.

La poussière interstellaire se présente sous la forme de grains extrêmement petits, dont la taille typique est de l'ordre d'une fraction de micron. La composition chimique des grains de poussière interstellaire est variée : on y trouve du graphite, des silicates, des carbonates, etc.

Le gaz est composé d'environ 90% d'hydrogène et de 10% d'hélium ; les autres éléments, ce que les astronomes appellent des « métaux », ne sont présent que sous forme de traces. Des molécules sont également observées dans le milieu interstellaire (nuages moléculaires), les plus abondantes sont H2 et CO. Ont également été observées OH, H2O, CN, CS, HCN, H2CO et des centaines d'autres (en particulier dans la nébuleuse d'Orion). Des molécules encore plus massives sont reportées: C60 (Fullerène), des HAP, des acides aminés entre autres.

Il existe également des poussières interstellaires (phase solide) en plus du gaz (environ 1 % de la masse totale de milieu interstellaire).

Phases [modifier]

Le milieu interstellaire est habituellement divisé en trois phases, selon la température du gaz : très chaud (millions de kelvin), chaud (milliers de kelvin) et froid (dizaines de kelvin).

Ce modèle en trois phases a été développé par Chris McKee et Jerry Ostriker dans un article publié en 1977 et qui servit de base aux études menées pendant les 25 années qui ont suivi. Les proportions relatives de ces phases est encore matière à discussion dans les cercles scientifiques.

Recherches [modifier]

Les principaux sujets d'étude du milieu interstellaire sont : les nuages moléculaires, les nuages interstellaires, les régions HII, les rémanents de supernova, les nébuleuses planétaires ainsi que d'autres structures diffuses.

Le milieu interstellaire demeure encore aujourd'hui un sujet de recherche complexe, tant au niveau de la physique que de la chimie qui s'y déroulent. De plus en plus, les études réalisées prennent en compte ces deux aspects pour tenter d'expliquer les abondances des éléments observées dans le milieu interstellaire. Parmi ces thématiques de recherche, on peut citer les modèles de chocs de Flower et Pineau des Forets et les modèles de dissipation de l'énergie turbulente de Falgarone.
Avatar de l’utilisateur
Chewy
Chewpatate
 
Messages: 1306
Inscription: 01 Fév 2008 13:45
Localisation: Lever de soleil.

Re: Le spatial

Messagede Oza » 09 Avr 2009 22:02

Autant pour moi, il est possible que certain de mes dires sois légèrement déformés.

Par contre, pour le coup de l'éloignement, il est possible de perdre un peu de rayonnement/vent solaire indésirable, mais bon... c'est comme si on te disait "au lieu d'être brulé à 300°C, vous subirez seulement une chaleur de 200°C" ^^)

Ce qu'on va surtout perdre c'est la chaleur du soleil, donc il risque de faire un peu plus froid, quoi que ça peut se regler normalement avec l'effet de serre... Mais pour moi les risques d'une exposition a ces rayonnements est dangereuse, et pour l'instant pas tellement evitable. L'image la plus utopique qu'on pouvais voir dans mon DVD "conquete spatiale" c'est Mars avec des arbres, de l'eau etc... et un mec en combinaison... et oui toujours à cause de l'absence de champ magnétique.

Il y a un film la dessus d'ailleurs, je sais plus le nom, mais il été à chier de toute façon ^^. Film catastrophe ou le champs magnétique s'inverse, les gens brulent quand ils s'exposent au soleil, etc... Et ceci dit, quand on lis ceci:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Inversion_ ... e_la_Terre
Lors de l'inversion du champ magnétique [...], l'axe du champ magnétique tourne rapidement (quelques centaines d'années) jusqu'à l'inversion totale. Ainsi, il existe une période où le pôle magnétique se situe au niveau de l'équateur, ne permettant plus la protection des particules solaires à haute énergie, destructrices pour la vie, et produisant les aurores boréales au pôles Nord magnétique. Cet intense et plus ou moins long bombardement créerait inévitablement des mutations et destructions génétiques d'ampleurs variables. La mise en parallèle d'une frise temporelle des inversions de champ magnétique et des grandes périodes géologiques montre que certaines grandes crises se superposent avec une inversion magnétique. Cependant, cette relation reste à étudier.

ça donne pas tellement envie de subir une inversion du champ magnétique ^^
Avatar de l’utilisateur
Oza
Queen Of The Geeks
 
Messages: 1403
Inscription: 26 Oct 2007 17:29

Re: Le spatial

Messagede Staph Beck » 10 Avr 2009 07:56

hmm me dit pas que tu parles de total recall, parceque ca reste un film sympa (adapté de K dick forcement)
tu parle d'effet de serre sur mars mais y a une couche d'ozone ?
Tonight's the night. And it's going to happen again, and again. It has to happen. Nice night.
Avatar de l’utilisateur
Staph Beck
Guitar Lover
 
Messages: 6630
Inscription: 11 Fév 2007 20:48
Localisation: Kickapoo

Re: Le spatial

Messagede Aveuh » 10 Avr 2009 08:38

Nan c'est pas "Le jour d'après" le film ?

Parce que dans Total Recall y'a pas d'histoires de champs magnétiques :P
We pretend it's personality
But it's really sexuality
We put faith in love and honesty
But the stuff that makes our history and sets us free is curiosity


Pain of Salvation - Curiosity
Avatar de l’utilisateur
Aveuh
Admin très con à la retraite
 
Messages: 4678
Inscription: 06 Juil 2006 21:04
Localisation: Paris mon amûûûr

Re: Le spatial

Messagede Chewy » 10 Avr 2009 08:48

Au sujet de l'atmospère de Mars : http://fr.wikipedia.org/wiki/Atmosph%C3%A8re_de_Mars

En résumé, au sol, c'est la tempête de sable en permanence, il fait sombre, pas de lumière pour les plantes. En plus, pas d'O2, du coup pas de cultures possibles (je rappelle que les plantes respirent elles aussi, hein :D), à moins de commencer par des lichens et de leur fournir un premier apport en O2. Ce genre de cultures pourrait se faire dans des petites serres au début, qu'on agrandirait au fur et à mesure que les lichens produisent de plus en plus d'O2. Après, faut trouver des lichens qui arrivent à digérer le sol de Mars, et ça.... On va peut être commencer par des bactéries, finalement, hein :D.

Et en plus il fait trop froid pour la majorité des organismes terrestres.
Avatar de l’utilisateur
Chewy
Chewpatate
 
Messages: 1306
Inscription: 01 Fév 2008 13:45
Localisation: Lever de soleil.

Re: Le spatial

Messagede Oza » 10 Avr 2009 19:50

C'est ce qu'on appelle la terraformation ça Chewy :p

Ouai enfin, d'après ce qu'il aurait prevu de faire, ça serait par commencer à creer un effet de serre avec du HCF, la température augmenterait, la glace commencerais a fondre, puis l'eau s'évaporeras dans l'air, et ensuite on pourras mettre des l'eau des organismes qui rejeterons de l'O2 (c'est se que tu appelles les lichens?)
Après pour les plantes en effet, on ne sais pas vraiment de quoi est fait le sol martiens.

Bon de toute façon je parle de ça, mais rien que la première étape dois prendre 1000 ans lol, ils ont le temps d'y réfléchir après ^^
Avatar de l’utilisateur
Oza
Queen Of The Geeks
 
Messages: 1403
Inscription: 26 Oct 2007 17:29

Re: Le spatial

Messagede Chewy » 14 Avr 2009 10:22

Je sais bien que ça s'appelle la terraformation :) Mais bon, un peu plus haut tu parlais de l'image idéale de la vie sur mars : le mec en scaphandre entouré de plantes et tout, mais même ça à l'heure actuelle, je suis quasi sûr que c'est de l'utopie pure et simple :D*

Alors, des organismes qui rejettent de l'O2, y'en a énormément (genre, toutes les plantes vertes, mousses et compagnie), mais si je me souviens bien, les premiers de ces organismes à coloniser un milieu ou t'as que du caillou, c'est les lichens, parce que :
-ils sont super résistants
-leur nature assez spéciale leur permet de transformer le susdit caillou en terre (je simplifie à l'extrême, vous voyez l'image).

Alors après, faut savoir qu'il y a autant de lichens différents que de brins d'herbes dans la prairie, hein, et ils sont pas tous pareils, d'accord ? Donc faut en apporter d'un peu toutes les espèces si on veut coloniser Mars, en prenant en compte la nature du sol, mais aussi les conditions de lumière et de température, ainsi que de composition gazeuse de l'atmosphère. C'est assez compliqué, en fait (non, pas possible :D)
Avatar de l’utilisateur
Chewy
Chewpatate
 
Messages: 1306
Inscription: 01 Fév 2008 13:45
Localisation: Lever de soleil.

Re: Le spatial

Messagede Hed » 14 Avr 2009 11:25

Vous m'avez tous l'air bien cultivé, c'est que le sujet vous passionne et que vous allez chercher plein d'infos un peu partout ou c'est dû à vos études peut être ?

Perso j'ai appris plein d'trucs rien qu'en lisant les deux dernières pages du topic et j'ai pas autant de connaissances peu importe le sujet... (je suis peut être tombé dans une certaine paresse intellectuelle ces dernières années).
:norm:
Avatar de l’utilisateur
Hed
Grognant-Outan
 
Messages: 1155
Inscription: 01 Avr 2009 20:37
Localisation: Tours

Re: Le spatial

Messagede Oza » 14 Avr 2009 11:44

Moi perso les études que je fais ne m'ont pas appris grand chose, mais le sujet me passionne. La preuve pour un noël ou un anniv jai eu un dvd spécial conqete spatial, triple dvd, donc je ne sais plus combien d'heure de video documentaire... que j'ai eu fini de mater en une semaine ^^

Sinon Chewy, oui c'est compliqué mais pas impossible, mais comme je le dis on a largement le temps d'y penser, a mon avis, les études seront au point d'ici la... (1000 ans, c énorme...)
Avatar de l’utilisateur
Oza
Queen Of The Geeks
 
Messages: 1403
Inscription: 26 Oct 2007 17:29

Re: Le spatial

Messagede Chewy » 14 Avr 2009 11:57

C'est peut être énorme, mais tant qu'on pense pas à y mettre des sous, ce genre de projet -pour l'instant sans intérêt car sans débouchés immédiats- ne risque pas de voir le jour. Si les premières analyses poussées de l'atmosphère et du sol de Mars montrent des résultats sympas, là on a des chances que quelqu'un se bouge le porte-monnaie, mais sinon, c'est mort pour le moment (enfin, pour le moment, d'ici un ou deux siècles, hein :D)
Avatar de l’utilisateur
Chewy
Chewpatate
 
Messages: 1306
Inscription: 01 Fév 2008 13:45
Localisation: Lever de soleil.

Re: Le spatial

Messagede Oza » 14 Avr 2009 19:56

Si déja ils mettent les sous pour aller sur mars, qui est loin d'etre un ptit voyage... c'est certainement dans le but de plein de projet, et puis ils vont recueillir des tonnes d'informations qui vont faire avancé les recherches à fond à ce niveau la.
Donc ils ont les sous, je pense que les recherches sont moins couteuse que ce voyage.
Avatar de l’utilisateur
Oza
Queen Of The Geeks
 
Messages: 1403
Inscription: 26 Oct 2007 17:29

Re: Le spatial

Messagede Chewy » 15 Avr 2009 08:56

Ben... ça va dépendre du temps que tu mets à trouver des résultats intéressants et exploitables. Il se peut aussi que ces recherches soient un échec et donc se traduisent pas un gouffre financier dans l'esprit des investisseurs.
Avatar de l’utilisateur
Chewy
Chewpatate
 
Messages: 1306
Inscription: 01 Fév 2008 13:45
Localisation: Lever de soleil.

Re: Le spatial

Messagede Staph Beck » 05 Fév 2010 15:22

Tonight's the night. And it's going to happen again, and again. It has to happen. Nice night.
Avatar de l’utilisateur
Staph Beck
Guitar Lover
 
Messages: 6630
Inscription: 11 Fév 2007 20:48
Localisation: Kickapoo

Re: Le spatial

Messagede GdAlex » 06 Fév 2010 08:03

Autant l'article est chouette, autant cette phrase me laisse un peu perplexe ^^

Pluton n'atteint tout de même pas le niveau de rouge de Mars, qui reste la planète rouge du système solaire.

C'est un soulagement ?
Avatar de l’utilisateur
GdAlex
musicien mediocre
 
Messages: 28
Inscription: 11 Juil 2009 12:31
Localisation: Paris

PrécédenteSuivante

Retourner vers It's a hard day's life

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron