Vos lectures du moment

votre quotidien vos debats ici vous discutez de ce que vous avez envie, de ce qui vous revolte ou passionne

Modérateur: Beck team

Re: Vos lectures du moment

Messagede Aveuh » 08 Jan 2010 09:49

Ben là je t'avoue que j'ai déjà masse de livres sur ma pile "a lire" a terminer avant de m'acheter substance mort :P

D'ailleurs faudrait que je fasse une petite review des derniers bouquins que j'ai lu, y'en a certains qui pourraient peut être te plaire :)
We pretend it's personality
But it's really sexuality
We put faith in love and honesty
But the stuff that makes our history and sets us free is curiosity


Pain of Salvation - Curiosity
Avatar de l’utilisateur
Aveuh
Admin très con à la retraite
 
Messages: 4678
Inscription: 06 Juil 2006 21:04
Localisation: Paris mon amûûûr

Re: Vos lectures du moment

Messagede Nours » 08 Jan 2010 13:15

Je compatis, j'ai aussi une pile de bouquin dont j'ai l'impression de jamais voir le bout :p (parce que j'en achètes aussi entre temps :p)
Avatar de l’utilisateur
Nours
Panda Tyranique
 
Messages: 4710
Inscription: 08 Mai 2006 19:16
Localisation: Région Parisienne

Re: Vos lectures du moment

Messagede Crypto » 19 Mar 2010 20:22

Image


J'en avais parlé il y a quelques mois et j'avais du coup oublié de dire ce que j'en ai pensé. Ce livre, qui regroupe tous les entretiens des principaux accusés de Nuremberg, est une véritable mine d'or à tous points de vus. Que ça soit psychologique, historique, littéraire, musical et bien d'autres choses. On y apprend tellement de choses incroyables, horribles, fascinantes et beaucoup d'incompréhension.
Comment et grâce à qui le parti Nazi a réussi a être élu légalement (enfin, ça c'est la version simple, parce que c'est loin d'être véritablement légal) au pouvoir, les plans d'Hitler et comment tous ces accusés cherchent à défendre leur peau.

La toute première chose qu'on remarque en lisant les premiers entretiens, c'est que certes, ils étaient fous, manipulateurs et manipulés, mais avant tout vicieux et vraiment intelligents. Lors de l'entretiens de Hans Frank, on peut lire ceci :

... Nos défenseurs continuent d'attaquer Hitler, parce que leur idée est que si vous blâmez Hitler, leurs clients ne seront pas autant à blâmer. La tactique de la défense consiste à séparer Hitler des accusés. L'idée est de pousser Hitler dans un abîme et de dire : "Ces malheureux accusés n'avaient aucune idée du monstre qu'il était, et n'avaient rien à faire avec lui." Croyez-moi, rien ne saurait être plus éloigné de la vérité.

"Si Hitler est le principal accusé de ce procès, ce qu'il doit être, parce que tous les accusés lui mettent tout sur le dos, ce principal accusé devrait être entendu. Personnellement, j'aimerais voir Hitler de ceux contre qui va être prononcée une sentence."


C'est vraiment très intelligent de sa part. Son idée est que, si Hitler est jugé (bien que de façon post moterm) alors il sera impossible pour les autres accusés de se décharger de leurs actes sur ce dernier. Si Hans Frank a fait ça, c'est tout simplement parce que dans son cas, tout comme celui de Goering, la peine de mort était inéluctable. On pourrait y voir quelque chose comme de la rédemption, mais au final ça consiste à dire : Je vais tomber, oui, mais j'emmènerai le plus de monde avec moi. C'est en cela que je disais que ces hommes étaient intelligents mais surtout très vicieux.

Il y a soixante ans, le 12 juin 1942, Himmler rendait public le «Plan général Est». Ce projet gigantesque prévoyait la déportation en Sibérie de 30 millions de Slaves et la colonisation, par 5 millions d’Allemands «de souche» des territoires occupés de Pologne, d’Union soviétique, de Bohême-Moravie ainsi que de la Ruthénie (actuelle Transcarpatie, en Ukraine)


A la base, les Juifs n'étaient pas censé mourir mais juste être déportés. C'était des génocides en séries qui étaient prévus, et plus particulièrement contre les Soviétiques. Ça fait vraiment froid dans le dos, surtout lorsqu'on sait qu'ils y sont partiellement arrivés...
On en apprend aussi un peu plus sur la psychologie torturée de Himmler. Un accusé explique avoir assisté à une scène impliquant Himmler lors d'une intervention d'un Einsatzgruppen. Himmler y aurait aperçu un jeune-homme d'une vingtaine d'année, blond aux yeux bleus. Il lui aurait alors demandé si ses parents et grands-parents étaient Juifs, voyant le garçon répondre par l'affirmative, Himmler l'aurait alors laissé mourir. Comment ce garçon aurait pu deviner qu'un monstre essayé de le sauver de ses propres griffes?

Histoire de ne pas plomber le moral, le livre est vraiment intéressant et on y apprend pleins de choses utiles !

Image


Premier livre de l'auteur que je lis. Agréablement surpris par sa plume, son lien intime avec ses lecteurs et son imagination. Je ne vois pas grand chose à dire réellement. C'est intéressant, ça se lit bien et c'est bien écrit. Tout simplement.
Dans ce que je lui reproche, c'est le fait qu'il se soit beaucoup trop inspiré de Thomas Harris à mon goût.

L'histoire se passe dans un coin particulier d'une prison avec un détenu un peu particulier qui se sent proche d'un gardien. Le chef du block a une femme malade et leur plumes sont assez proches, bien que je préfère largement celle de Harris. Peut-être dû au fait que je sois en train de lire Hannibal en ce moment justement.
Voilà, c'était agréable à lire mais sans plus.

Image


Pas encore lu, mais ç'a l'air intéressant.

" Gestapo ", ces trois syllabes ont, pendant douze ans, fait trembler l'Allemagne, puis l'Europe entière.
Elles demeurent un symbole universel d'oppression et de terreur. Pourtant, bientôt, les derniers témoins de cette infernale organisation auront disparu. Et les nouvelles générations doivent savoir comment tout cela a été possible, comment, de l'intérieur, fonctionne un système totalitaire, dont le nazisme fut le modèle poussé à son paroxysme. Jamais, dans aucun pays ni à aucune époque, un système policier n'atteignit une telle complexité et ne parvint à un tel degré de " perfection " dans l'efficacité et dans l'horreur.
De 1933 à 1945, les méthodes administratives et les rouages implacables de la Gestapo permirent au régime nazi d'imposer le règne de la force et de l'arbitraire. Ce livre " démonte " le mécanisme de cette armature d'acier, dirigée par des hommes ordinaires, devenus des monstres aux yeux de l'humanité.
Crypto
Douce Fleur Bleue du Printemps
 
Messages: 4313
Inscription: 15 Juil 2006 02:02

Re: Vos lectures du moment

Messagede Nours » 11 Mai 2010 22:08

Petite question : Est-ce que l'un ou l'une d'entre vous (voir une connaissance) aurait lu "Jonathan Stange et Mr Norell" de Susan Clark ? ça va bientôt faire un an que je me bat avec ce pavé alternant tantôt les passages trépidants et tantôt l'ennui complet à un tel point qu'on se surprend à vouloir regarder la dictée de pivot. J'en ai vraiment marre (je dois être à la 800ème page sur 1200 ) et j'ai plus la force de continuer (surtout que j'ai 40 000 bouquins qui attendent sur l'étagère vu que j'aime pas mélanger les lectures), donc si quelqu'un pouvait me révéler ce qu'il se passe à la fin et m'enlever ce lourd fardeau des épaules, je lui en serait très reconnaissant :) *

(oui parce que j'aimerais quand même savoir comment ce truc finit)
Avatar de l’utilisateur
Nours
Panda Tyranique
 
Messages: 4710
Inscription: 08 Mai 2006 19:16
Localisation: Région Parisienne

Re: Vos lectures du moment

Messagede Mihawk » 11 Mai 2010 23:41

je l'ai lu... et je me suis fait chier du début à la fin... et ça m'a tellement marqué que je me souviens plus de rien... même pas de l'intrigue... c'est dire...
"Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions!"
- Boulet -


"Que se pastis? [...] Une petite dernière pour la route, et ralliez vous à mon panaché!"
- Pit et Rik -
Avatar de l’utilisateur
Mihawk
Vieux Con
 
Messages: 973
Inscription: 26 Avr 2005 19:00
Localisation: dans sa chemise...

Re: Vos lectures du moment

Messagede Nours » 11 Mai 2010 23:46

Merde, tu m'as donné de faux espoirs ><

Bah disons que j'en suis à la 800ème page et l'intrigue à évolué à la 750ème. C'est beaucoup de blabla pour tourner autour du pot. J'aimerais néanmoins savoir ce qui se passe sur :

- Comment la concurrence entre Norell et Strange va finir
- Ce qui arrive à Arabella Strange
- Est-ce que le roi Corbeau réapparait ?
- Qu'arrive t-il au vilain homme aux cheveux comme du duvet de chardon
- Est-ce que ya une putain de scène mystique spectaculaire qui éclaire cette prophétie à la con sur laquelle on sait toujours que dalle 800 pages après ?
- Steph Black (le domestique noir) et sa maîtresse vont-ils enfin être libérés ?


Si tu te souviens d'un détail je suis preneur :)
Avatar de l’utilisateur
Nours
Panda Tyranique
 
Messages: 4710
Inscription: 08 Mai 2006 19:16
Localisation: Région Parisienne

Re: Vos lectures du moment

Messagede Mihawk » 12 Mai 2010 11:49

honnêtement... que dalle ^^;

désolé ^^;
"Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions!"
- Boulet -


"Que se pastis? [...] Une petite dernière pour la route, et ralliez vous à mon panaché!"
- Pit et Rik -
Avatar de l’utilisateur
Mihawk
Vieux Con
 
Messages: 973
Inscription: 26 Avr 2005 19:00
Localisation: dans sa chemise...

Re: Vos lectures du moment

Messagede Staph Beck » 12 Mai 2010 23:08

Steph Black ? :D
Tonight's the night. And it's going to happen again, and again. It has to happen. Nice night.
Avatar de l’utilisateur
Staph Beck
Guitar Lover
 
Messages: 6630
Inscription: 11 Fév 2007 20:48
Localisation: Kickapoo

Re: Vos lectures du moment

Messagede Hed » 12 Mai 2010 23:34

Ca m'a fait un choc aussi :D
Avatar de l’utilisateur
Hed
Grognant-Outan
 
Messages: 1155
Inscription: 01 Avr 2009 20:37
Localisation: Tours

Re: Vos lectures du moment

Messagede Nours » 13 Mai 2010 00:51

J'ai du buggé. C'est Stephen Black, mais ça reste proche :p
Avatar de l’utilisateur
Nours
Panda Tyranique
 
Messages: 4710
Inscription: 08 Mai 2006 19:16
Localisation: Région Parisienne

Re: Vos lectures du moment

Messagede Koma » 18 Juin 2010 15:23

Tu l'as trouvé que "bien" La Ligne Verte Crypto ? Putain moi ce bouquin m'a pris aux tripes. Je chialais comme un gamin à la mort de Delacroix.

De mon côté je viens de m'enfiler les 11 tomes français d'un comic qu'il est fat comme il faut :

Image

Putain quel pied, j'ai trop hate de lire la suite. Scénario classique : à la manière de 28 JPT, un flic se réveille d'un coma dans un hôpital déserté. Il ne lui faut que franchir quelques portes pour découvrir avec horreur qu'il est seul, et entouré de zombies partout. La fin du monde est en marche, welcome to hell !
Le gars en question va tenter de retrouver son fils et sa femme, ainsi que son coéquipier, avec qui il était avant son coma (on lui a tiré dessus durant une opération).

Et là c'est le kiff : les dessins sont gore à souhait, dynamiques, le design ne change pas trop d'un tome à l'autre (une mauvaise habitude de beaucoup de dessinateurs qui laissent traîner leurs oeuvres sur des années, à commencer par les glandeurs comme Froideval and co ou les best sellers à la manière d'un Naruto de moins en moins détaillé), tout est en NB mais qu'importe, ça tue. Le dessin est impressionnant, les zombies sont parfaits, les persos sont reconnaissables (à quelques uns près qui se confondent un peu), tous jouent un rôle plus ou moins important et ont leurs séquences, et on perd des survivants plus vite qu'il ne faut de temps à un groupe de grindcore pour éructer un titre. Aucun héros, aucune gloire, les gens meurent violemment, dévorés par les hordes ou trahis par des humains qui pètent les plombs une fois qu'ils ont compris, à l'inverse des films du genre, que PERSONNE ne viendra rétablir l'ordre et que désormais, c'est comme ça que tournera le monde.

L'intrigue a le mérite de progresser sans temps morts tout en proposant un excellent développement psychologique des héros principaux sur la durée (le flic, d'abord dans son rôle de flic, et qui finit petit à petit par devenir plus radical, plus méfiant, plus retors, et sent qu'il s'éloigne de son humanité passée, pour ne citer que le héros principal de l'oeuvre), des changements de "camp" régulier car dans un monde de zombies qui se repèrent au bruit et avancent sans jamais s'arrêter ni réfléchir, on est jamais à l'abri immobile. Les décors varient étonnemment et avec brio (ville en ruine, campagne, forêt, ferme, prison fédérale..), l'auteur s'autorise quelques délires typiques (du sexe, du gore, des relations morbides, des gens barrés psychotiques, des katanas, des flingues, et même un tank !) et ça pue la décomposition et l'apocalypse à travers les pages : The Walking Dead est tout ce qu'il manque à un film de zombie : la durée. Traité sous forme de comics, la série se permet de travailler et développer sur une année entière un univers post-apo auquel personne n'a de réponse à la question "pourquoi" et d'y faire évoluer sa poignée de survivants bestiaux qui s'en tirent toujours grace à leur instinct alors que tous ceux qu'ils aiment tombent un à un. Elle permet de développer, au dela de l'instinct de survie immédiat ou de l'incompréhension et de la peur, le désespoir sur la durée : celui de savoir que l'on est condamné à vivre dans un monde qui ne changera jamais sauf pour devenir pire, où tous les repères humains et sociétaux ont disparus, et où faire preuve de pitié ou de sympathie naïve, c'est mourir. Qui est pire au final : les humains ou les zombies ? Les questions et les semblants de réponses changent tout le temps dans cette oeuvre sur le fil du rasoir où quand personne ne meure au bout de 3 semaines, c'est que ça parait trop calme pour être sûr.

Enfin bref, après le similaire mais beaucoup moins crédible (et plus shonen) Highschool of the Dead, dont l'auteur fait preuve d'une ahurissante fainéantise (lançé en 2006, le manga s'est arrêté au bout de 5 tomes, et l'auteur vient seulement de faire une annonce pour expliquer qu'il reprendra le manga courant de cet été, le temps de laisser des studios démarrer un portage anime), The Walking Dead est la seconde BD de zombie récente que je découvre, et celle ci est purement et simplement excellentissime. Chaque tome contient son lot de péripéties et de rebondissements, et fait avancer l'histoire d'un pas en avant, vers où on l'ignore encore, mais même au tome 11, on ne sent pas vraiment la série s'essouffler, et le rythme de parution (environs tous les trois à quatre mois) laisse penser que ses auteurs sont prolifiques, travailleurs et inspirés. Et c'est tant mieux, car j'attends impatiemment la suite.

Ah en passant, ceux qui ont kiffé Kick-Ass au ciné, lisez le comic, il déchire tout autant, et on découvre que le film bute réellement car il est l'un des rares à coller aussi bien à son oeuvre originelle, chapitre par chapitre. Pour se faire de la thune, les éditeurs français ont splité le volume US en 2 tomes, le premier sorti ne contient que la moitié du film : cherchez sur le net, les scans US des sessions restantes sont trouvables sur les gros axes (wawa...)
your love is a dragster wave
it makes us breathe like two machines.
Avatar de l’utilisateur
Koma
Doors Of Perception
 
Messages: 5435
Inscription: 30 Sep 2006 10:57
Localisation: jours étranges

Re: Vos lectures du moment

Messagede Nours » 18 Juin 2010 18:44

Spoil Koma ! Spèce de boulet, j'avais justement pris le film pour le voir -__-
Avatar de l’utilisateur
Nours
Panda Tyranique
 
Messages: 4710
Inscription: 08 Mai 2006 19:16
Localisation: Région Parisienne

Re: Vos lectures du moment

Messagede Crypto » 18 Juin 2010 18:52



:love:
Crypto
Douce Fleur Bleue du Printemps
 
Messages: 4313
Inscription: 15 Juil 2006 02:02

Re: Vos lectures du moment

Messagede Mihawk » 18 Juin 2010 20:50

Pareil que Koma : Walking Dead ca déchire sa maman!!

Quand j'aurai un poil de temps et beaucoup de motivation je vous parlerai de Fables (je crois pas l'avoir fait et pourtant ca fait un moment que je lis ça...) et de Y the Last Man que je viens de redécouvrir sur mon disque dur et de Cybersix que je viens de redécouvrir sur mes étagères... :D
"Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions!"
- Boulet -


"Que se pastis? [...] Une petite dernière pour la route, et ralliez vous à mon panaché!"
- Pit et Rik -
Avatar de l’utilisateur
Mihawk
Vieux Con
 
Messages: 973
Inscription: 26 Avr 2005 19:00
Localisation: dans sa chemise...

Re: Vos lectures du moment

Messagede Koma » 18 Juin 2010 22:53

Nours : ce n'est pas un spoiler. Delacroix est un mec de la prison que tu rencontres dès le début et tu sais pourquoi il est condamné.
your love is a dragster wave
it makes us breathe like two machines.
Avatar de l’utilisateur
Koma
Doors Of Perception
 
Messages: 5435
Inscription: 30 Sep 2006 10:57
Localisation: jours étranges

PrécédenteSuivante

Retourner vers It's a hard day's life

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron