Page 4 sur 7

Re: L'anglais, langue internationnal... Une bonne chose?

MessagePosté: 03 Aoû 2009 23:02
de Missing Eddie Lee...
Je voualis dire en fait qu'on comprendra plus vite un anglais qui se remet à parler anglais après avoir fait un effort pour parler français par ex, qu'un polonais qui se remettrait à parler polonais. :D

Re: L'anglais, langue internationnal... Une bonne chose?

MessagePosté: 03 Aoû 2009 23:04
de Aveuh
Ah ben heu oui c'est sur ^^

Re: L'anglais, langue internationnal... Une bonne chose?

MessagePosté: 03 Aoû 2009 23:55
de Nours
Mel a écrit:Mais pour avoir pas mal voyagé, je sais qu'on peut tjs trouver moyen de s'entendre pour expliquer qqch même quand on connait pas ou mal la langue du coin. :)


ça c'est bien vrai, sans avoir pris un seul cours de belge, j'ai réussi à me faire comprendre en belgique.

Re: L'anglais, langue internationnal... Une bonne chose?

MessagePosté: 04 Aoû 2009 11:38
de Oza
C'est vrai vous avez raison pourquoi ce faire chiez à apprendre une langue génial si peu de personne le parle.
C'est pas ma façon de raisonner, de toute façon ici, je ne fais que discuter avec des gens qui a part "avoir entendu une fois parler esperanto" ou "avoir lu une phrase esperanto" pense que ce n'est pas si facile que ça. Comme dit une prof d'esperanto à un journaliste qui lui demande si c'est facile à apprendre, elle répond "non ce n'est pas facile, c'est très facile à apprendre"

Et non ya très peu de vocabulaire à apprendre dans cette langue, car on construit les mots, et quand on connait la racine et l'utilisation des suffixes ça va tous seul. De plus, la plupart ressemble au français (et langue latine) et/ou à l'anglais. Les phrases se traduisent toute seule, et la construction des phrases se fait aussi très facilement.

Pour répondre a ta question aveuh,
pour dire "commment ça va?" Il faut penser très simplement, tout d'abord introduire la question "comment", pour ça le suffixe Ki- commence les mot comme "Que? qui? Quoi?..." on rajoute -o pour un chose non défini (comme pour "qu'est ce c'est que ça") -i pour une personne ou qqch de défini (qui?) -el pour la manière donc ("de quel manière" ou tout simplement "comment") Je ne vais pas tous les récités, mais voila, on commenceras pas "Kiel"
Ensuite on construit le reste de la phrase comme un phrase classique, en commençant par le sujet, donc on s'adresse à "vi" ="you" , toi, vous...
Ensuite le verbe "aller bien", là il faut penser à brice de nice "fart" (ça fart? ^^) conjugé au présent -as

Kiel vi fartas? Mot à mot ce dit en français: Comment tu vas?

Je ne dis pas que c'est forcément dans la même logique que toute les langues, mais c'est réduit au plus simple, pourquoi se compliqué a changer l'ordre des mots, on introduit la question par un Ki- et on forme sa question, voila (Exception faite pour le tchu (^cu) qui permet de faire une question répondant par oui ou non, donc qui se traduit par "Est ce que", mais la construction se fait toujours de la même manière sinon)

Et la réponse? Elle se fait toute seule. Mi fartas bone ou Mi fartas malbone, car le suffixe "mal" permet de faire tout les contraires. granda = grand, malgranda= petit.


Et pour répondre a toute les autres questions, je vous repost la video, car j'ai plus l'impression de me répéter:

Re: L'anglais, langue internationnal... Une bonne chose?

MessagePosté: 04 Aoû 2009 13:30
de Nours
Bon alors une série de questions s'il te plait :

- Pourquoi cette langue est géniale. parce que là ton terme génial m'a piqué les yeux ? (l'argument qu'on soit obligé d'apprendre une langue d'un vrai pays, je pense que personne ne l'acceptera, la facilité tu peux le dire, mais t'étonnes pas si après on t'accuses de fainéantise.)
- Qu'est-ce que tu vas faire une fois que t'auras appris l'esperanto ?
- Comment est-ce que tu l'apprends ?
- Dans combien de temps penseras tu pouvoir le parler et l'écrire de tel sorte à communiquer avec d'autres gens qui pratiquent la langue ?
- Tu sous entend qu'on raisonne sans rien savoir, mais tu crois vraiment qu'en une semaine tu peux te permettre de parler comme une personne qui connait réellement l'esperanto ?
- Comment voit-tu l'avenir de la langue ?

J'attends tes réponses, j'insisterais pas plus sur le fait que ça ne sert absolument à rien de l'apprendre et je pense que les autres non plus, on en a aussi marre de se répéter hein. Enfin bonne chance dans ta quête du graal , après tout on a tous fais des choses sans raisonnement logique, moi le premier, je me souviens qu'une fois quand j'avais la douzaine, j'ai acheté un picsou magazine avec un appareil photo espion dedans, sauf que bien entendu c'était juste un bout de carton.

Re: L'anglais, langue internationnal... Une bonne chose?

MessagePosté: 04 Aoû 2009 14:37
de Oza
Nours a écrit:- Pourquoi cette langue est géniale. parce que là ton terme génial m'a piqué les yeux ? (l'argument qu'on soit obligé d'apprendre une langue d'un vrai pays, je pense que personne ne l'acceptera, la facilité tu peux le dire, mais t'étonnes pas si après on t'accuses de fainéantise.)
- Qu'est-ce que tu vas faire une fois que t'auras appris l'esperanto ?
- Comment est-ce que tu l'apprends ?
- Dans combien de temps penseras tu pouvoir le parler et l'écrire de tel sorte à communiquer avec d'autres gens qui pratiquent la langue ?
- Tu sous entend qu'on raisonne sans rien savoir, mais tu crois vraiment qu'en une semaine tu peux te permettre de parler comme une personne qui connait réellement l'esperanto ?
- Comment voit-tu l'avenir de la langue ?

-Parce qu'elle permettra de communiquer sans difficulté entre chaque pays de langue d'origine différente, sans avantagé un pays par rapport à un autre. (parce que si on a tous appris l'anglais, on a aussi tous des lacunes en vocabulaire, grammaire, etc... donc avec une personne qui a ses propres lacunes, cela multiplie les chance de ne pas se comprendre par 2) Et qu'elle peut s'apprendre en 6mois, ce qu'une autre langue pourrais demander 6ans.
-Pour l'instant je ne sais pas trop, mais si ça peut me permettre de loger dans des familles d'accueil esperantiste à l'étranger, je suis sur de me comprendre avec eux, ce qui n'est pas le cas si je vais dans une famille qui parle anglais. (et oui j'ai déja été dans une famille qui parle anglais, je sais de quoi je parle, et non j'avais 20ans, et une dizaine d'année d'apprentissage de l'anglais derrière moi)
Et je pense que c'est la langue de l'avenir, je m'en fou si je me trompe, de toute façon c'est pas comme si je venais de me rendre compte que le monde était con (référence à l'écologie, etc...).
-je l'apprend par internet, et il y aussi des prof d'espereanto dans tous les départements de france. Je ne pense pas m'y inscrire pour l'instant. il existe aussi beaucoup de forum ou l'on parle esperantos, ce qui sera un bon moyen de tester cette langue.
-Apparament à partir de 3mois on peut commencer un peu à communiquer, je ne me donne pas de date butoire de toute façon.
-J'ai jamais dit que je saurais le parler en une semaine!
-L'avenir de la langue, j'en sais rien, ça va dépendre des gens, mais j'imagine que c'est plutot mal parti quand je vois vos réactions.

Et pourquoi est ce que je suis aussi entoushiaste...
Je n'ai jamais été doué dans les langues, le français pour commencer, je détesté toute ses règles qui ne servais à rien dans le français. Je suis souvent à dire "chevals" et quand on me dit "chevaux" je dit "je sais très bien, c'est fait exprès, je trouve cette règle complétement stupide!" Parce pour moi 1+1=2 1+2=3 1+3=4 alors je vois pas pourquoi exeption 1+4=5,5. Voila mon raisonnement est mathématique, et j'ai toujours voulu révolutionné le français. Quand on m'a dit "tu vas apprendre l'anglais tu vas voir c'est plus simple que le français" j'ai été très motivé, mais je me suis rendu compte au final, en creusant que l'anglais avait des règles aussi stupide que le français, si ce n'est plus...
Je me rappel qu'a ce moment la il été sorti "un indien dans la ville" et qu'il parlais (de façon amusante ^^) sans conjuger et en disant "moi" "toi" il était tout à fait comprehensible, et la seul chose qu'on pouvait lui reprocher c'était de paraitre idiot. Je me suis dit à ce moment que si on inventé une langue qui reprendrais le même principe, on pourrais la répandre facilement sur terre et cela permettrait de communiqué simplement sans avoir des règles "à la con". Mais je n'ai jamais exposé ça à qui que ce soit, parce qu'on m'aurait probablement traité de feignasse, et on m'aurait dit de me remettre rapidement à mes leçons de grammaire... Mais j'ai cette idée depuis très longtemps que j'ai laissé de côté en me disant que de toute façon les langues n'était pas faite pour moi, et j'ai abonné l'idée de voyager et de communiquer facilement.
Mais seulement voila, ce ptit truc qui avait émergé dans ma ptite tête de gamine de 10ans, à bel et bien été inventé, mais je ne m'en douté absolument pas, parce que pour moi si on tel chose existait, elle serait forcément répandu depuis longtemps.

En bref j'apprend l'esperanto, tout comme je prennais plaisir à apprendre les maths, la physique, la chimie... Je me rappel qu'en chimie organique, j'était toujours la mieux classé, et tous le monde me disait "tu as une très bonne mémoire, tu connais toutes les réactions par coeur" "mais non, j'ai jamais rien appris par coeur, c'est juste de la logique".

Re: L'anglais, langue internationnal... Une bonne chose?

MessagePosté: 04 Aoû 2009 14:56
de Aveuh
-Parce qu'elle permettra de communiquer sans difficulté entre chaque pays de langue d'origine différente, sans avantagé un pays par rapport à un autre. (parce que si on a tous appris l'anglais, on a aussi tous des lacunes en vocabulaire, grammaire, etc... donc avec une personne qui a ses propres lacunes, cela multiplie les chance de ne pas se comprendre par 2) Et qu'elle peut s'apprendre en 6mois, ce qu'une autre langue pourrais demander 6ans.


Encore une fois NON.

L'Esperanto à un lexique qui lui est propre. A partir du moment où il a un lexique, il a une phonologie associée. Et s'il y a une phonologie ALORS les différents pays ne sont pas sur un pied d'égalité.

Pour l'instant je ne sais pas trop, mais si ça peut me permettre de loger dans des familles d'accueil esperantiste à l'étranger, je suis sur de me comprendre avec eux, ce qui n'est pas le cas si je vais dans une famille qui parle anglais. (et oui j'ai déja été dans une famille qui parle anglais, je sais de quoi je parle, et non j'avais 20ans, et une dizaine d'année d'apprentissage de l'anglais derrière moi)


Logement super. Le point que soulevait Crypto c'est surtout. Comment tu y atterris dans ta famille d'accueil ? Tu passera forcément par des gens (pour te guider, pour acheter un billet de bus, pour acheter à manger, pour payer à un péage d'autoroute) qui ne parleront PAS Esperanto.

-L'avenir de la langue, j'en sais rien, ça va dépendre des gens, mais j'imagine que c'est plutot mal parti quand je vois vos réactions.

Et je pense que c'est la langue de l'avenir, je m'en fou si je me trompe, de toute façon c'est pas comme si je venais de me rendre compte que le monde était con (référence à l'écologie, etc...).


Too bad ... Le monde est cruel hein.

Tiens d'ailleurs parlant d'écologie, quand est ce que tu revend ta bagnole pour prendre les transports en commun et moins polluer ? ;) (attention smiley, second degré !).

Re: L'anglais, langue internationnal... Une bonne chose?

MessagePosté: 04 Aoû 2009 15:15
de Hed
'tain mais laissez tomber le sujet, c'est devenu stérile.
Vous êtes tout une bande à claquer une seule personne, c'est super marrant...
C'est bon on sait que l'anglais est la langue la plus répandue (et non la plus parlée), faut comprendre aussi qu'y a des gens qui veulent apprendre autre chose comme langue que l'anglais qu'on veut nous imposer même indirectement.

Re: L'anglais, langue internationnal... Une bonne chose?

MessagePosté: 04 Aoû 2009 15:29
de Oza
Oui Hed comme je disais ce débat ne mènent à rien, mais bon comme tu dis je me fais linché par tous, alors j'essaie au moins de me défendre. Après je vois pas pourquoi j'en prend plein la gueule lol, j'ai pas dit que vous deviez tous vous y mettre, je voulais juste parler du problème des langues à la base.

Aveuh a écrit:Encore une fois NON.
L'Esperanto à un lexique qui lui est propre. A partir du moment où il a un lexique, il a une phonologie associée. Et s'il y a une phonologie ALORS les différents pays ne sont pas sur un pied d'égalité.

Encore une fois SI, parce que je ne dis pas que ce sera plus facile pour tous le monde, mais je dis que chacun devra le travailler, les anglais devront aussi s'y mettre si ils veulent voyager.
Et le lexique a été étudier comme étant la racine la plus répandu dans les différents pays (oui mais les japonnais, les chinois, etc...) et bien l'avantage pour les chinois c'est que les mots et les phrases se construisent de la même façon que chez eux (apparament) et pour les autres de toute façon il est clairement plus simple d'apprendre cette langue que l'anglais (l'anglais comportement plus de mot de vocabulaire et des tas d'exceptions)
Logement super. Le point que soulevait Crypto c'est surtout. Comment tu y atterris dans ta famille d'accueil ? Tu passera forcément par des gens (pour te guider, pour acheter un billet de bus, pour acheter à manger, pour payer à un péage d'autoroute) qui ne parleront PAS Esperanto.

Alors oui, mais d'une part la famille peut aller chercher la personne à la gare, et d'autre part je ne pense pas que ce sois vraiment bloquant, surtout le coup du péage lol, déja généralement je passe a la caisse automatique, et quand je passe à la caisse classique, tu dis bonjour, tu vois le prix qui s'affiche, tu payes, enrevoir, et encore heureux je sais dire "hello" and "bye". J'ai déja été dans ce cas en espagne, je ne sais pas parler un mot espagnol, et je ne sais pas rouler les r, mais je suis arriver à quitter l'aeroport et à prendre un bus avec une carte en les mains et des mots simple comme "barcelona?" et j'arrivais à comprendre "si" et "no"... Et pour manger "big mac" me semble satisfesant comme réponse.

Tiens d'ailleurs parlant d'écologie, quand est ce que tu revend ta bagnole pour prendre les transports en commun et moins polluer ? ;) (attention smiley, second degré !).

Parce que je n'ai pas de transport en commun qui aille de chez moi à mon boulot, pas de transport en commun qui aille de chez moi à mes parents, pas de transport en commun qui aille de chez moi à chez stephane, à part aller à orléans et à paris, c'est toute les destinations que je dois me contenter...
Mais quand je vais à orléans voir des amis toute seule (oui parce que 2billet de train coutent bien plus cher qu'une voiture pour deux) je prend le train, et encore j'ai la chance de pas etre loin de ma gare a pied, mais j'ai interet à bien calculer, le train ne va que 2fois dans la journée à orléans. Sinon je dois aller à la gare de blois, et la... super je dois payer pour pouvoir garer ma voiture... sinon je paye pour prendre un bus, et je perd mon temps...

J'ai bien vu ton smiley, j'ai pris note, ça ne m'empeche pas de répondre.

Re: L'anglais, langue internationnal... Une bonne chose?

MessagePosté: 04 Aoû 2009 16:05
de Aveuh
Hed a écrit:'tain mais laissez tomber le sujet, c'est devenu stérile.
Vous êtes tout une bande à claquer une seule personne, c'est super marrant...
C'est bon on sait que l'anglais est la langue la plus répandue (et non la plus parlée), faut comprendre aussi qu'y a des gens qui veulent apprendre autre chose comme langue que l'anglais qu'on veut nous imposer même indirectement.


Donc si on a des avis qui divergent on ferme sa gueule et on se contente d'hocher de la tête ? Si j'étais sur un forum de geek je me ferais un grand plaisir de gagner un point Godwin maintenant :D ... M'enfin. Si on est "toute une bande à claquer une seule personne" c'est parce qu'on est plusieurs à pas être du même avis qu'Oza, pour des raisons d'ailleurs différentes, d'où le fait qu'on s'exprime tous.

Je peux tout à fait comprendre que les gens veuillent apprendre d'autres langues que l'Anglais, et je pense que personne n'a nié ça. Maintenant de là à dire que l'Esperanto c'est la meilleure langue jamais inventée qu'elle dépasse toutes les autres langues en puissance et qu'on devrait canoniser les mecs qui l'ont inventé ... Y'a une certaine différence.

Re: L'anglais, langue internationnal... Une bonne chose?

MessagePosté: 04 Aoû 2009 16:55
de Oza
Aveuh a écrit:Je peux tout à fait comprendre que les gens veuillent apprendre d'autres langues que l'Anglais, et je pense que personne n'a nié ça. Maintenant de là à dire que l'Esperanto c'est la meilleure langue jamais inventée qu'elle dépasse toutes les autres langues en puissance et qu'on devrait canoniser les mecs qui l'ont inventé ... Y'a une certaine différence.


Ce que vous ne comprennais pas, c'est que vous etes tous là à dire exactement la même chose avec l'anglais, que l'anglais est la meilleure des langues, la plus facile à apprendre, etc...

Quand qqun vient de découvrir un groupe en disant qu'il est génial, que c'est le meilleur groupe jamais entendu à la Eurosky :eurosky:
Tous le monde ne vient pas le descendre en lui rapelant que c'est... porcupine tree (lol) le meilleurs des groupes!

Je suis, je le sais, très entousiasmé par ma découverte... Je n'avais pas l'intention de tous vous froisser en critiquant que non l'anglais dont on me bassine depuis des années, n'est, je trouve pas une langue évidente à apprendre.

Re: L'anglais, langue internationnal... Une bonne chose?

MessagePosté: 04 Aoû 2009 19:06
de Crypto
Hed a écrit:'tain mais laissez tomber le sujet, c'est devenu stérile.
Vous êtes tout une bande à claquer une seule personne, c'est super marrant...
C'est bon on sait que l'anglais est la langue la plus répandue (et non la plus parlée), faut comprendre aussi qu'y a des gens qui veulent apprendre autre chose comme langue que l'anglais qu'on veut nous imposer même indirectement.


Oui, peut-être. Mais avoir 10 ans d'Anglais derrière soi et ne pas arriver à se faire comprendre... Je ne remets pas en cause les facultés de Oza, mais je pense surtout qu'il y a quand même une grande partie de mauvaise fois. L'Anglais est une langue très intuitive, logique et facile. Du moins en ce qui concerne les bases. Quant aux fait de dire que les règles dans le Français ne servent à rien, j'aimerais bien savoir lesquelles quand même.
Non parce que l'exemple de Cheval > Chevaux, désolé mais là je ne vois pas trop ce qu'il y a de compliqué et/ou d'inutile.

Enfin bon, si un jour l'Espéranto vient à être aussi populaire que l'Anglais, je veux bien me couper une main.


Edit :

Quand qqun vient de découvrir un groupe en disant qu'il est génial, que c'est le meilleur groupe jamais entendu à la Eurosky :eurosky:
Tous le monde ne vient pas le descendre en lui rapelant que c'est... porcupine tree (lol) le meilleurs des groupe


P.T > Subjectivité
Anglais > Objectivité

CQFD :).

Re: L'anglais, langue internationnal... Une bonne chose?

MessagePosté: 04 Aoû 2009 19:26
de Oza
Crypto a écrit:Oui, peut-être. Mais avoir 10 ans d'Anglais derrière soi et ne pas arriver à se faire comprendre... Je ne remets pas en cause les facultés de Oza, mais je pense surtout qu'il y a quand même une grande partie de mauvaise fois. L'Anglais est une langue très intuitive, logique et facile. Du moins en ce qui concerne les bases. Quant aux fait de dire que les règles dans le Français ne servent à rien, j'aimerais bien savoir lesquelles quand même.
Non parce que l'exemple de Cheval > Chevaux, désolé mais là je ne vois pas trop ce qu'il y a de compliqué et/ou d'inutile.
Enfin bon, si un jour l'Espéranto vient à être aussi populaire que l'Anglais, je veux bien me couper une main.


Alors tu peux remettre en cause mes capacités, je reconnais que j'ai des facilités en sciences, et des difficultés en "sciences humaines".

Alors la règle des chevaux, ou plutot l'exception, tout comme normaux, matériaux, matériels (^^) me semble inutile car la règle très simple en français dit que quand on met un objet (ou animal) au pluriel on rajoute un s.
Mais malheuresement à côté de ça, il y a un tas de "sauf pour":
certain mot qui se finissent en -al ou le pluriel deviendra -aux (je vois pas ou le problème, pourquoi ne pas dire "chevals") et histoire de compliqué ça ne marche pas pour tous les mots se terminant en -al (le matériel, du matériels)
Sans parler de bijoux, cailloux, joujoux...

Et on en recontre encore plus en anglais: feet&foot, child&children...

Bah voila, tous ça, ça n'existe pas en esperanto. Mais ce n'est qu'un aspect de la langue. Tous est comme ça en esperanto, il n'existe AUCUNE exception qui viendrai surchargé la mémoire inutilement.
Tous les objets se terminent par o, tous les pluriels prennent un j, tous les adjectifs finissent en a tous les verbes conjuger au présent se terminent par -as, tous les féminins prennnent l'affixe -in- avant la fin du mot, etc, etc....

Bon très bien vous n'êtes pas convaincu je m'en fiche, mais venais pas me dire que l'esperanto n'est pas plus simple que n'importe quels autres langues et que ce que j'apprend est complétement inutile.

Re: L'anglais, langue internationnal... Une bonne chose?

MessagePosté: 04 Aoû 2009 19:30
de Crypto
Oui, mais si ils sont là c'est pour une raison ou une autre tu sais. Et puis le Français est une langue très belle, sans ces exceptions tout serait morne ou presque. Imaginons que l'Espéranto soit très facile et utile, ça reste quand même faussement moche quand même. Chaque langue a ses exceptions, elles arrivent à un moment ou un autre.

Enfin bon, bonne chance quand même.

Re: L'anglais, langue internationnal... Une bonne chose?

MessagePosté: 04 Aoû 2009 19:37
de Aveuh
Ces exceptions sont en grande partie faite pour faciliter la prononciation. Parce que des "chevaux ahurissants" c'est plus facile à prononcer que des "chevals ahurissants" (chevalzahurissants).

Pour matériel je comprends pas la question vu que le mot fini en "el". C'est donc normal qu'on ne dise pas matériaux qui est le pluriel de matériau.